Tou Bishevat : l’occasion de rencontrer la nature et la terre d’Israël

Bonjour à toutes et à tous! Le seder de Tou bichevat vous permettra à la fois de découvrir cette fête et d’avancer dans votre connaissance de l’histoire de l’Etat d’Israël. Je vous rappelle que participer aux fêtes fait partie du cursus. Si vraiment vous avez un empêchement, vous pouvez aller à un autre seder et écrire quelques lignes de résumé pour que je puisse éventuellement vous faire parvenir les informations complémentaires. Amicalement!

Pour Surmelin

A l’occasion de tou bishevat, le MJLF-est Surmelin vous propose un tou bichevat en collaboration avec Arzenou, avancé à ce vendredi, le 3 février.
Nous voyagerons dans l’histoire de tou bichevat, le nouvel an des arbres, pour mieux comprendre les racines et nourrir les branches et les fleurs de notre compréhension de l’identité juive et de celle de notre lien à Israël.
Ce voyage se fera en texte et en chanson, voici quelques vidéos pour vous préparer, avec des chants anciens, et des chants nouveaux…
Pour participer, merci de vous inscrire auprès de Catherine Klein et de lui communiquer quel plat vous amènerez (cacher, sans viande, si possible à base de fruits et des fruits de la terre d’Israël, raisons, dates, orge, froment, figue, grenade, olives).
Quand? Office:18h45, dîner : 19h45
où? à Surmelin
A très bientôt!

la hatikva, avec hébreu, traduction et translittération https://www.youtube.com/watch?v=1DPqNHkm1bM

Tsadik katamar IfraH https://www.youtube.com/watch?v=F0HDKA3IaKs

hashkédia…

View original post 16 mots de plus

Hébreu: les fêtes liées à Israël

Israël, Sionisme, Yom haatsmaout, yom hashoa, tou bichevat…

5 feuilles d’étude pour avancer en hébreu et repérer les mots essentiels liés à ces fêtes.

La méthode: toujours la même: commencer par repérer ce que l’on connait, puis avancer dans les recherches pour apprendre à lire et à comprendre des notions essentielles.

Les feuilles sont à utiliser avec un tuteur pour vous guider, car il s’agit de texte en hébreu moderne, sans aucun type de simplification…

Lorsque vous reviendrez à ces feuilles d’études dans quelques temps, vous pourrez mesurer vos progrès.

Télécharger la feuille de travail en cliquant sur le lien suivant: fetes-en-hebreu

 

 

Le mariage et le divorce

Suite au cours concernant le mariage et le divorce, voici quelques questions qui vous permettront une synthèse des connaissances acquises:

  1. Comment appelle-t-on le mariage juif en hébreu ?
  2. Que signifie ce mot ?
  3. En quoi le mariage juif est-il une « sanctification » ?
  4. Quels sont les trois façons dont une union se met en place d’après la michna ?
  5. Ces méthodes ont-elles encore cours aujourd’hui ? Pourquoi ? Comment ?
  6. Que signifie le mariage dans le monde orthodoxe ?
  7. En quoi un mariage libéral est-il différent d’un mariage orthodoxe ?
  8. Que signifient les mots : Mamzer ? Agouna ? Lévirat ? Quelles implications ces statuts ont-ils sur la vie des personnes concernées dans le monde orthodoxe/ultra ? Dans le monde libéral ?
  9. Quelles sont les deux étapes du mariage ?
  10. Combien la partie « mariage » comprend-elle de bénédictions ? Citez-en quelques-unes.
  11. Combien la partie « fiançailles » comprend-elle de bénédictions ? Citez-en quelques-unes.
  12. Que représente la Houpa ?
  13. Qu’est-ce que la Kétouba ?
  14. Que représente le bris du verre à la fin de la cérémonie ?
  15. Comment nomme-t-on le fiancé et la fiancée ?
  16. Qu’est-ce que la « pureté familiale » ? Comment cette question est-elle vécue dans le monde libéral ?
  17. Qu’est-ce que le mikvé ? (expliquez et écrivez le mot en hébreu)
  18. Que pense le judaïsme de la sexualité ?
  19. Pourquoi le fiancé soulève-t-il le voile de la fiancée ?
  20. Comment dit-on « la joie » en hébreu ?
  21. Quels sont les éléments égalitaires dans un mariage libéral ?
  22. Quel est le rapport entre le mariage et yom kipour ?
  23. Quels types d’accords pré-maritaux peut-on rencontrer dans la pratique juive ?
  24. Comment nomme-t-on l’acte de divorce ?
  25. Quels sont les inconvénients lorsque le divorce n’est pas réglé ? Pour les hommes ? Pour les femmes ?
  26. Comment Maïmonide définit-t-il l’accord du mari ? Comment de Grand Rabbinat israélien définit-il l’accord du mari ? Comment le Consistoire Central le définit-il ? Comment fonctionne le divorce dans le monde libéral?
  27. Qu’est-ce qu’un « Guet léHoumra » ?

Pour approfondir où réviser vos connaissances, vous pouvez consulter:

Articles/Blogs:

Vaste discussion sur le Blog « Modern Orthodox » concernant le divorce dans le judaïsme

Vidéos:

Le sionisme

Pour télécharger la feuille histoire-israel, cliquez sur le lien.

Suite au cours concernant le sionisme, voici quelques questions qui vous permettront une synthèse des connaissances acquises:

  1. Qu’est-ce que le sionisme ?
  2. Quels sont les autres mouvements au sein du judaïsme à la même époque ?
  3. Dans quel contexte historique le sionisme s’exprime-t-il ?
  4. Qui sont les participants à la 2e Alya ?
  5. Qu’est-ce que le Congrès Sioniste Mondial, qui l’a fondé et quand ?
  6. Quand est né l’Etat d’Israël ?
  7. Que sont l’Irgoun, la Hagana et le PalmaH ?
  8. Qu’est-ce que la hatikva ? Que signifient ses paroles ? écrire la première ligne de la hatikva en hébreu.
  9. Qu’est-ce qui a permis la création de l’Etat d’Israël ?
  10. Quel rôle ont joué les britanniques dans la constitution de l’Etat d’Israël entre 1920 et 1948 ?
  11. Que pouvez-dire des relations entre juifs et arabes entre 1880 et 1948 ?
  12. Que sont les « livres blancs » ?
  13. Qu’est-ce que l’ « Alya Bet » ?
  14. En quoi l’image de l’ « Israélien » et celle du « juif » sont-elles différentes ?
  15. Quelles institutions ont joué un rôle culturel avant même la création de l’Etat ?
  16. Qu’est-ce que la déclaration Balfour ?
  17. Quel rôle la seconde guerre mondiale a-t-elle joué dans la création de l’Etat d’Israël ?
  18. Quel est le dilemme des britanniques ?
  19. Pourquoi l’URSS et les USA ont-ils tous les deux voté en faveur de la création de l’Etat d’Israël ?
  20. De quelles façons s’exprime le nationalisme juif au XIXe siècle ?
  21. Écrivez en hébreu : sionisme, israël, état juif et démocratique, Jérusalem, Tel-aviv

Pour approfondir où réviser vos connaissances, vous pouvez consulter:

Vidéos:

Il y a un large choix de vidéos, vous pouvez lancer la recherche « sionisme » sur le site suivant: http://www.akadem.org

 

 

Commentateurs de la Torah -1

Bonsoir à tous et שבוע טוב

Voici les commentateurs de la Torah qui font partie du « puzzle » que nous avons  reconstitué ce matin.

Pour télécharger le tableau des commentateurs de la Torah 1, c’est ici. Je vous invite à ne pas le regardez pas immédiatement, découpez-le et essayez de refaire l’exercice.

Les voici directement disponibles ici:

Juda Halévy 1086-1146 Espagne, Tolède, Cordoue,
Egypte Kouzari
Piyoutim, Odes à Sion, qinot du 9 av
Première croisade, Messianisme
poèmes profanes, Médecine, commerce
Rabbi Chlomo Ben ItsHak 1040-1105 Troyes,
Worms, Metz Commentaire Torah, Commentaire Talmud
Pchat, laazim
Poèmes liturgiques
Responsa
Filles mettant les téfilines
Dayan Première croisade, Destructions tragiques Rachi, gentillesse, pédagogie, Viticulteur
Rabbi Yaacok ben Acher 1270-1340 Allemagne, Espagne, Barcelone, Tolède Commentaire du Talmud, de la Torah
Guématria et notarikon
Arbaa tourim, code de loi
Kitsour piské haroch Richonim Baal hatourim, fils de rabbi Acher ben YéHiel,

Onkélos Fin 1e s. Judée Traduction de la Torah en araméen
Evite les anthropomorphismes, précise le nom des lieux et des personnages Début des amoraim
Notable romain converti, Ben Kalonimos, neuveu de Titus (fin 1e s) d’Hadrien selon midrach TanHouma (2e siècle), étudiant de Hillel et Chamaï selon Zohar (début 1e s.)
Abraham Ibn Ezra 1089-1164 Espagne, Egypte, Israël, Irak, Italie, Angleterre, France, Espagne Sens littéral, critique biblique, grammaire hébraïque
Interprétation éthique et symbolique, néo-platonicienne
Bref, précis, humour
Critique la « spiritualisation »
Pchat Jonction guéonim-Richonim ראב »ע
Physicien
Poèmes profanes
Mauvais commerçant
Fils converti à l’Islam
Hasefardi
Hébreu pour partager l’enseignement en arabe avec les achkénazes
Ki échméra chabat
Celui qui comprend comprend
Yeshayahou Leibowitz 1903-1994 Lettonie, Israël Approche éthique et formaliste Shoah, naissance de l’Etat d’Israël Scientifique
Philosophe
Héritier de Maïmonide

Cycle de la vie 1 : Brit mila et zévad habat

La Brit Mila et la Zévad habat sont des évènements centraux dans le cycle de la vie juive.

Voici une petite feuille reprenant les éléments de participation des parents et de l’assemblée : Feuille Brit Mila et Zévad habat

Bien sûr, il est nécessaire d’en parler avec son rabbin, autant pour ce qui concerne le déroulement de la cérémonie que sa signification.

Vous pouvez également consulter les vidéos suivante:



Brit mila et Zévad habat

Les parents, l’assemblée répète :

שְׁמַע יִשְׂרָאֵל יְיָ אֱלֹהֵינוּ יְיָ אֶחָד

יְיָ מֶלֶךְ יְיָ מָלָךְ יְיָ יִמְלוֹךְ לְעוֹלָם וָעֶד: יְיָ מֶלֶךְ יְיָ מָלָךְ יְיָ יִמְלוֹךְ לְעוֹלָם וָעֶד:

אָנָא יְיָ הוֹשִׁיעָה נָא: אָנָא יְיָ הוֹשִׁיעָה נָא: אָנָא יְיָ הַצְלִיחָה נָא: אָנָא יְיָ הַצְלִיחָה נָא:

Chéma Israël adonaï élohénou adonaï éHad

Adonaï MéleH adonaï malaH adonaï ImloH Léolam vaèd

Ana adonaï hochia na ana adonaï hatsiliHa na

L’assemblée :

זֶה הַכִּסֵּא שֶׁל אֵלִיָּהוּ הַנָּבִיא זָכוּר לַטּוֹב:

Zé kissé chel éliyahou hanavi

Les parents :

בָּרוּך אַתָּה יְיָ אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם, אֲשֶׁר קִדְּשָּׁנוּ בְּמִצְוֹתָיו וְצִוָּנוּ לְהַכְנִיסוֹ בִּבְרִיתוֹ שֶׁל אַבְרָהָם אָבִינוּ:

BarouH ata adonaï élohénou méleH haolam acher kidéchanou bémitsvotav vétsivanou léhaHnisso/léhaHnissa lébrito chel avraham avinou

Les parents et l’assemblée, ensemble :

בָּרוּךְ אַתָּה יְיָ אֱלֹהֵינוּ מֶלֶךְ הָעוֹלָם, שֶהֶחֱיָנוּ וְקִיְּמָנוּ וְהִגִיעָנוּ לַזְּמַן הַזֶּה:

BarouH ata adonaï élohénou méléH haolam chéhéHéyanou vékiyémanou véhiguianou lazéman hazé

L’assemblée :

Tu es une source de bénédictions Eternel notre Dieu, roi du monde, qui nous a permis d’atteindre ce grand moment.

: אָמֵן. כְּשֵׁם שֶׁנִּכְנַס לַבְּרִית, כֵּן יִכָּנֵס לְתוֹרָה וּלְחֻפָּה וּלְמַעֲשִׂים טוֹבִים:

Amen, kéchem chéniHnass labrit ken ikaness le torah ou léHoupa oulémaassim tovim.

Les parents, l’assemblée répond :

pour un garçon :

ישִׂימְךָ אֱלֹהִים כְּאֶפְרַיִם וְכִמְנַשֶּׁה.יְבָרֶכְךָ יְהֹוָה וְיִשְׁמְרֶךָ,יָאֵר יְהֹוָה פָּנָיו אֵלֶיךָ וִיחֻנֶּךָ,יִשָּׂא יְהֹוָה פָּנָיו אֵלֶיךָ וְיָשֵׂם לְךָ שָׁלוֹם.

YassiméHa adonaï kééfraïm véHiménaché :

YévaréHéHa adonaï véyichméréHa                                                    / Ken Yéhi Ratson

Yaèr Adonaï panav éléHa viHounéKa                                                / Ken Yéhi Ratson

Issa adonaï panav éléHa véyassem LéHa chalom                               / Amen Ken Yéhi Ratson

Pour une fille :

יְשִׂימֵךְ אֱלֹהִים כְּשָׂרָה רִבְקָה רָחֵל וְלֵאָה.יְבָרְכֵךְ יְהֹוָה וְיִשְׁמְרֵךְ,יָאֵר יְהֹוָה פָּנָיו אֵלַיִךְ וְיָחֹנֵּךְ,יִשָּׂא יְהֹוָה פָּנָיו אֵלַיִךְ וְיָשֵׂם לָךְ שָׁלוֹם

YassimeH adonaï késarah rivka raHel véléa :

YévéreHeH adonaï véyichméreH                                                        / Ken Yéhi Ratson

Yaère Adonaï panav élayiH véyiHaneH                                             / Ken Yéhi Ratson

Issa adonaï panav élayiH véyassem laH Chalom                               / Amen Ken Yéhi Ratson

Chants d’accompagnement :

  1. Ossé chalom bimromav hou yaassé chalom alénou véal kol Israel véimérou amen

Hou yaassé chalom (2*) chalom alénou véal kol Israël

  1. Hava naguila hava naguila hava naguila vénisméHa / hava néranéna (3*) vénisméHa / Ourou Ourou aHim bélev SaméaH
  2. Eliyahou hanavi Eliyahou hatichbi Eliyahou haguiladi, bimhéra yavo élénou im machiaH ben David, Myriam hanévia or vézimra béyada bimhéra tirkod itanou léhavi zimrat olam
  3. Siman tov oumazal tov vésiman tov ou mazal tov (3*) Yehé lanou (3*) ouléHol Israël

Rachi ce samedi: Oseriez-vous parler pour votre frère?

Ce chabbat, Rachi: courage et fraternité, un thème fondamental, qui nous renforce dans notre engagement.

Pour Surmelin

20160701_163832 Se soutenir, et ne pas sombrer!

Se soutenir, c’est aussi savoir prendre des risques. Juda-Yéhouda ose se lever et s’opposer au Roi d’Egypte, pour défendre la Justice, la Vérité et la Fraternité, et pour sauver son demi-frère, Benjamin. Il rejoint ainsi le club des courageux leaders de notre tradition: ceux qui sont capables de prendre des risques pour défier les autorités au nom du droit. En notre époque difficile, savons-nous comme nos ancêtres triompher de la peur pour défendre la justice? Ce thème rejoint l’actualité politique autant que, bien souvent, notre actualité personnelle.

Nous verrons comment la Torah et Rachi analysent le discours de Juda et le retour à la fraternité.

Feuille d’étude disponible au téléchargement sur le lien suivant: rachi-5777-4-vayigach

44 :18 Une parole aux oreilles de mon seigneur Puissent mes paroles pénétrer dans tes oreilles (Beréchith raba 93, 6).

Et que ta colère ne s’enflamme pas D’où l’on peut déduire qu’il lui…

View original post 876 mots de plus