40 questions sur le statut des femmes dans la tradition juive

Pour faire le point, se préparer à étudier, ou réviser, voici 40 questions sur le statut des femmes dans la tradition juive.

  1. Quels sont les genres mentionnés dans le Talmud ?
  2. Combien de fois la genèse raconte-t-elle la naissance du premier homme et de la première femme ?
  3. Une femme peut-elle être prophète ? Argumentez.
  4. Une femme peut-elle être érudite ? Donnez des exemples.
  5. Quel est le premier exemple de femme « mohel » ?
  6. Une femme peut-elle étudier les textes sacrés ?
  7. Qu’en pense le talmud ? Qu’en pensent les rabbins d’aujourd’hui ?
  8. Les femmes sont-elles inclues dans le système des commandements ?
  9. Qu’est-ce qu’un commandement positif ? Citez des exemples.
  10. Qu’est-ce qu’un commandement lié au temps ? Citez des exemples.
  11. Quelles sont les raisons pour lesquelles les femmes seraient exemptées des commandements positifs liés au temps ?
  12. Que pensez-vous de ces arguments ?
  13. Quelles sont les conséquences d’une telle exemption?
  14. Quels sont les commandements positifs liés au temps qui concernent expressément les femmes ?
  15. Quels sont les commandements spécifiquement attribués aux femmes ?
  16. Une femme peut-elle faire le Kidouch ? Un homme peut-il allumer les bougies de chabat ?
  17. Une femme peut-elle porter le tallit ou les téfilines ?
  18. Doit-elle dans ce cas prononcer une bénédiction ?
  19. En quoi le mikvé concerne-t-il les femmes, en quoi concerne-t-il les hommes ?
  20. Qu’est-ce qui peut sembler attirant chez une femme ?
  21. En quoi la question précédente a-t-elle une implication sur la vie quotidienne des femmes juives ?
  22. Qu’en pensez-vous ?
  23. Qu’appelle-t-on « échet Hail » ?
  24. A quoi renvoient les mots « chir hachirim » ?
  25. Quel est la thématique du cantique des cantiques ?
  26. En quoi cela influence-t-il la façon dont le judaïsme considère le féminin ?
  27. Que signifie le mot « meHitsa » ? Ecrivez-le en hébreu.
  28. Quelle est l’origine de cette pratique ?
  29. Les femmes sont-elles particulièrement « impures » ?
  30. Qu’est-ce que l’impureté dans la tradition juive ?
  31. Qu’est-ce que la bénédiction « qui ne m’a pas fait femme » ? Qui la prononce ?
  32. Que disent les femmes orthodoxes à la place de cette bénédiction ?
  33. Quel sidour du XIVe siècle mentionnait la bénédiction « qui ne m’a pas faite homme ? »
  34. Quelles alternatives sont adoptées par les synagogues modernes ?
  35. Comment se déroulait la lecture de la Torah à l’époque de la michna ?
  36. Quels changements sont-ils intervenus à l’époque du talmud et au moyen-âge ?
  37. Que dit la guémara Méguila (23a) de la montée des femmes à la Torah ?
  38. Que dit la tossefta Méguila sur la montée des femmes à la Torah ?
  39. Qu’apprend-on de la différence entre ces deux textes ?
  40. Quelle est la place respective des femmes et des hommes dans les synagogues libérales ?

40 questions sur le thème des conversions

Le thème des conversions est central dans ce blog, tout autant que dans les cycles d’étude sur la conversion. Voici 40 questions pour aider chacun à faire le point sur ce qu’il ou elle sait et ce qui reste à apprendre. Ainsi que le dit Rabbi NaHman de Bratslav, « l’essentiel, c’est la question »! Nous apporterons cependant les principaux éléments de réponse au cours des sessions d’étude de ce week-end.

  1. Comment dit-on conversion en hébreu ? Comment l’écrit-on ? Que signifie la racine du mot ?
  2. Dans quels textes trouve-t-on ce mot ?
  3. Quelle est sa signification originelle ?
  4. Citez deux exemples de convertis dans la Bible.
  5. A quoi ressemblait le processus à l’époque des patriarches ?
  6. A l’époque des Rois ? A l’époque d’Ezra et Néhémie ? Du temps de la Michna ?
  7. Quelles sont les conditions de la possibilité de la conversion selon le Talmud ?
  8. Qu’est-ce que le Talmud ?
  9. Quelles sont les conditions de la conversion selon le choulHan arouH ?
  10. Qu’est-ce que le choulHan arouH ?
  11. Quelles sont les particularités de la conversion à notre époque en France ?
  12. Que savez-vous des conditions des conversions en Israël ?
  13. Quels sont les aspects rituels du processus de conversion ?
  14. Quelles sont les conditions de la conversion au MJLF ?
  15. Quelle est la différence entre un juif de naissance et un converti ?
  16. Est-il autorisé de rappeler son origine à quelqu’un ?
  17. Est-il possible de se convertir au Judaïsme lorsqu’on désire épouser un juif ?
  18. Est-il possible de se convertir au Judaïsme lorsqu’on est marié civilement à un juif ?
  19. De quelle façon une communauté/synagogue est-elle censée accueillir un candidat à la conversion ?
  20. Qu’appelons-nous « régularisation » ou « réaffirmation » ? Quel est le sens de ce mot pour nous ?
  21. Qui est considéré comme juif selon la loi du retour ?
  22. Qui est considéré comme juif par le rabbinat israélien ?
  23. Un enfant peut-il entreprendre un processus de conversion ?
  24. Que se passe-t-il en cas d’adoption ?
  25. Peut-on renoncer au judaïsme après s’être converti ?
  26. Qui a été à l’origine de l’annulation de 40 000 conversions en Israël en 2008 ?
  27. En quelle année le Rabbinat civil israélien a-t-il commencé à remettre en question les conversions opérées par le grand rabbinat militaire israélien ?
  28. Par qui une conversion doit-elle être « reconnue »?
  29. Une femme convertie peut-elle épouser un Kohen ?
  30. Qu’adviendra-t-il de la conversion dans un siècle ?
  31. En quoi le mot « conversion » ne convient-il pas à l’entrée dans la tradition juive ?
  32. Qu’est-ce qu’un Beth Din ?
  33. Qu’est-ce qu’un Mikvé ?
  34. Qu’est-ce que la Brith Mila ?
  35. Qu’appelle-t-on « acceptation du joug des commandements » ?
  36. Quel statut la notion de Kabalat Ol Mitsvot revêt-elle dans le mouvement libéral ?
  37. Que signifie cette notion pour les commentateurs traditionnels ?
  38. Quelles sont les exigences supplémentaires du mouvement libéral par rapport aux exigences traditionnelles ?
  39. Comment se prépare-t-on à l’immersion rituelle ?
  40. Quels commandements deviennent accessibles à un nouveau venu dans la communauté juive ?

Le retour des fêtes : une incertitude rassurante

Une petite réflexion en préparation de la fête de ce soir. חג שמח

Pour Surmelin

Shavouot, c’est ce soir et demain!

Voici quelques réflexions pour accompagner notre entrée dans la fête.

Hag SaméaH à toutes et à tous. חג שמח לכלם

Le rituel est-il là pour nous réconforter ou pour nous mobiliser ? Nous entraine-t-il dans la routine ou nous invite-t-il au contraire au changement ?

Les grands concepts de la prière et du cycle de l’année nous ouvrent des chemins de réflexion.

Notre prière centrale se nomme « amida », עמידה, « station debout ». Elle nous invite à « prier debout », et si son nom n’évoque pas tout à fait le mouvement (haliHa, הליכה), il ne se cantonne pas non plus à l’immobilisme (yeshiva, ישיבה).

L’attitude que nous observons dans ce moment de recueillement est effectivement dynamique. Au début de la  Amida, nous nous orientons géographiquement vers Jérusalem, « Yérouchalaïm »,  ירושלים  la ville de la paix et de l’espoir, la ville des grands rassemblements de pèlerinages du passé, qui est également…

View original post 1 073 mots de plus

Donner = recevoir ? Recevoir = donner ? Rachi ce chabbat au MJLF-est

Ce chabbat, nous nous retrouverons peu avant 9h. Le cours de rachi aura lieu à 9h30 et son thème sera le suivant… A très bientôt!

Pour Surmelin

La paracha émor évoque entre autre des règles concernant la pureté des prêtres. Ce passage est difficile à aborder. Quelque chose de profondément écologique et humaniste pourrait-il se cacher derrière ces commandements arrides? C’est ce que nous tenterons de soutenir samedi matin à travers l’étude de la paracha et du commentaire de Rachi, autour de la paracha Emor, et plus particulièrement des chapitres 21 et 22 du Lévitique.

Télécharger le texte en suivant le lien suivant: Rachi et Lévitique 21 et 22.

Lev. 21 :4    Ne se rendra pas impur, un mari dans ses peuples, pour se profaner Il ne se rendra pas impur pour sa femme illégitime par laquelle il s’est rendu ‘hallal (« profané ») aussi longtemps qu’elle a été avec lui. Et voici le sens littéral du verset : Le mari ne se rendra pas impur pour celle qui lui est sa parente aussi longtemps qu’elle est parmi…

View original post 1 075 mots de plus

Cacherout – questions

L’élection présidentielles française a lieu aujourd’hui. Yom hashoa commence ce soir. Il fallait mentionner ces deux éléments alors que nous étudions aujourd’hui le sens et la pratique de la cacherout.

Questions diverses concernant la casherout

La casherout est une pratique quotidienne, qui interroge notre relation à nous-mêmes et à notre entourage chaque fois que nous consommons des aliments. Quel rôle la casherout a-t-elle jouée dans la construction de l’identité juive ? Quel rôle joue-t-elle aujourd’hui ? Quels outils met-elle en place ? De quelle façon fait-elle sens de façon spécifique pour chacun d’entre nous dans les circonstances actuelles ? Ces questions, et bien d’autres, méritent d’être évoquées. Pour se préparer un peu au cours, il est bon de lire les questions suivantes. Certaines sembleront sans doute étranges ou très spécifiques, et le fait de les avoir apprivoisées avant le cours nous permettra de mieux les envisager par la suite.

Questions préliminaires:

  • Quels sont les grands enjeux philosophiques de la cacherout?
  • Quels sont ses enjeux en termes de définition sociologique du peuple juif?
  • A titre personnels, quelles sont les implications de sa mise en pratique?
  1. Que signifie précisément le mot « cacherout » ? כשרות
  2. A quoi renvoie-t-il dans la tradition juive ?
  3. Ce commandement appartient-il à la catégorie « yeareg véal yaavor » ? ייהרג ואל יעבור
  4. D’un point de vue sociologique sont les types de pratiques en termes de cacherout dans le peuple juif ?
  5. Dans quels livres de la Torah peut-on trouver la liste des animaux qui ne sont pas cashers ?
  6. Selon quels critères les œufs et le lait sont-ils casher ? Qu’en est-il du miel et pourquoi ?
  7. Quel sont les critères de casherout pour les mammifères ? Quels animaux ne présentent que l’une des deux caractéristiques et quelles en sont les conséquences ?
  8. Quels sont les critères de casherout pour les poissons ?
  9. Quels sont les critères de casherout pour les oiseaux ? Quelle est la conséquence du fait que la tradition s’est perdue ?
  10. Quels sont les insectes interdits ? Quels sont les insectes autorisés ? Quels types de Houmrot sont-elles parfois appliquées en la matière ? חומרות
  11. Quelle explication Maimonide, le sefer haHinouH et abravanel donnent-ils à ces interdictions ?
  12. Quelle explication donne ItsHak Arama (Espagne, 15e s) ?
  13. Qu’en pense NaHmanide ?
  14. Quelles sont les justifications écologiques actuellement évoquées ?
  15. Quelle explication historique est donnée concernant la viande de cochon ?
  16. Quelles parties du corps de l’animal sont-elles de toute façon interdites ? (4)
  17. Qu’est-ce que le nikour ? En quoi les sefardim sont-ils avantagés sur les ashkénazim ?
  18. De quelle façon la viande doit-elle être préparée pour qu’elle soit casher ? (2)
  19. Définir : Cheriha, méliHa, hadaHa.
  20. Que signifie le mot « taref » ?
  21. De quel verset dérive l’interdit de manger de la viande et du lait dans le même repas ? Dans quels livres de la Torah apparait-il ?
  22. Le fromage peut-il être casher compte tenu du fait qu’il contient de la présure ?
  23. Combien de fois apparait-il dans la Torah ? Quel sens attribue-t-on à cette répétition ?
  24. Peut-on manger du poisson avec du lait ?
  25. Peut-on manger du poulet avec du lait ?
  26. Que signifie « bassari », « Halavi » et « parvé » ? A quelle catégorie les œufs de poisson appartiennent-ils ? Les œufs de poule ? Les œufs d’autruche ? בשרי חלבי   פרווה
  27. Quelle est la différence entre aschkenazes et sépharades pour ce qui est de l’utilisation de deux vaisselles ? Qu’en penser aujourd’hui ?
  28. Comment cachérise-t-on de la vaisselle ? Quel est le grand principe ?
  29. Pourquoi pourrait-on ou ne pourrait-on pas mettre ensemble des ustensiles bassari et des ustensiles Halavi dans le même lave-vaisselle ?
  30. Quelle raison invoque Maïmonide pour l’interdiction de mélanger le lait et la viande ? Qu’en disent le Zohar ? Le rav Kook ? Avez-vous d’autres explications ?
  31. Que signifient les expressions : batel béshishim, noten taam, taam kéikar ? Dans quel cas le principe de « batel béshishim » ne s’applique-t-il pas ? בטל בשישים נותן טעם    טעם כעיקר
  32. Que signifie l’expression « tevilat kélim » ? Que faut-il en penser aujourd’hui ?
  33. Définissez les mots : terouma, maasser, Hala ? tével ? dmaï ?
  34. Que doit-on faire de la Hala aujourd’hui ?
  35. Que sont la térouma guédola, le maasser richon, le troumat maasser, le maasser chéni et le maasser ani ?  תרומה     מעשר        ראשון    שני עני
  36. Quelles lois s’appliquent en terme de Orla, de néta Révaï et de chemita ?
  37. Qu’est-ce que l’interdit de kilaim ?
  38. Qui pense qu’il ne faut pas garder un oignon ou de l’ail épluché pendant la nuit ?
  39. Qui pense que la banane au caramel est interdite à PessaH ? פסח
  40. Que signifie l’expression « lois d’éloignement des peuples » ? A quels interdits précisément ces lois renvoient-elles ? Que faut-il en penser aujourd’hui ?
  41. Quel interdit nutritionnel correspond à la fête de PessaH ? Précisément, qu’est-ce qui est interdit ? Quel nom est donné à ces mets ? Qu’est-ce que les kitniot ? Pourquoi étaient-ils interdits dans le monde ashkénaze ? Que faut-il en penser aujourd’hui ?
  42. Qui est l’auteur du Beit Yossef ? Qui est l’auteur du choulHan arouH ?
  43. Lequel de ces deux décisionnaires est le plus strict pour les questions de cheHita ? Dans quel cas le Beit Yossef est-il plus contraignant ? Quelle est la conséquence de cette divergence de vue dans le monde juif ?
  44. Qu’est-ce que de la viande glatt ? Qu’est-ce que de la viande Halak ?
  45. Quelle est la spécificité de la sheHita des Hassidim ?
  46. Qui des deux décisionnaires cités est le plus strict sur les questions de cuisson, d’allumage du four ou de préparation du four ?
  47. Quel est le statut de légumes cuits dans un récipient qui a servi à cuire de la viande au cours des dernières 24 heures ? En quoi le beit yossef est-il plus souple que le rama sur cette question ?
  48. Que signifie l’expression : « laméhadrin » ? A quoi renvoie-t-elle ?
  49. Quelles lois limitent l’utilisation du label « casher » en Israël ? Quelle peut-être l’alternative ?
  50. Selon la haute cour de justice israélienne, un restaurant peut-il avoir un certificat de cacherout dans les conditions suivantes : Ils accueillent des spectacles de danse du ventre ? Ils sont tenus pas des « juifs messianiques » ? Ils cuisent de la nourriture pendant chabbat ?
  51. Que signifie l’expression « badats » ? De quelle façon les « badatsim » justifient-ils leur « sécession » ?
  52. Qu’est-ce que le magen tsedek ? מגן צדק
  53. Quel est le pourcentage de juifs respectant la casherout aux usa ?
  54. Un saumon génétiquement modifié avec un gène d’animal non casher est-il casher ?
  55. Quels sont les arguments invoqués pour ou contre l’abatage rituel ?
  56. En quoi manger casher influence-t-il la vie de ceux qui s’y emploient ?
  57. Quelles sont les options d’une personne qui mange casher quand elle est invitée chez des personnes ne connaissant pas les règles de la casherout ?

8 petits cadeaux de PessaH

Du matériel pédagogique spécial PessaH… A imprimer avant de partir en vacances!

Pour Surmelin

Bonjour à toutes et à tous,

Le seder approche, et voici quelques petits cadeaux préalables à destination de ceux et celles qui partent en vacances, qui font le seder chez eux, qui veulent adapter leur seder aux enfants ou aux adultes… N’hésitez pas à partager vos propres idées dans les commentaires!

  1. Hagada courte et très simplifiée que vous pouvez télécharger ici: hagada simplissime à télécharger
  2. Une vidéo qui vous montre comment utiliser cette hagada et comment apprendre les chants:
  3. Offices de PessaH à la synagogue: Explications, précisions et inscriptions
  4. Recueil de textes pour enrichir votre seder: Ouvrir la porte à l’inattendu            André Néher, L’Exil de la parole p.58 et s., Description du plat du Seder          Léo Cohn, Alors seulement assez pour nous !       Edmond Fleg, Renoncer au Hamets, renoncer à la violence      Floriane Chinsky, 14 étapes pour une libération            Floriane Chinsky, Tout ce qui me suffit        …

View original post 88 mots de plus

PessaH et Shavouot sont à nos portes!

Que lit-on dans la Torah à PessaH et à Shavouot? La meilleure façon de le savoir c’est de répondre « présent »! Hodech tov et bons préparatifs.

Pour Surmelin

Le calendrier juif nous permet de marquer les grands temps de l’année, et de nous retrouver dans l’ambiance spéciale de nos fêtes, qui ont chacune leur spécificité.

Prochains offices de fête

Les offices de fête sont :
Pour le soir : des offices très courts, d’une demi-heure en général, une bonne occasion d’amener les enfants.
Pour le matin : des offices qui reprennent des éléments particuliers aux fêtes, et plus spécialement nos beaux chants du Hallel, une lecture de la Torah et de la haftara particulière. On y récite le Yzkor à la mémoire de nos chers disparus.

Ceux qui savent déjà qu’ils seront présents rendent un grand service à la communauté en s’inscrivant sur le doodle suivant: Je participerai à certains offices des fêtes, merci d’avance à toutes et à tous.

PessaH 1 :
lundi 10/04 de 18h45 à 19h15, accueil dés 18h15 avec une petite étude sur la…

View original post 159 mots de plus