MéHina-EST, Un cours d’hébreu en 10 séances commence ce dimanche

Chers amis, chères amies,

Comme promis voici les dates de la MéHina, le cours d’hébreu de préparation pour le cycle « re-devenir juif ».

Les cours auront lieu à la synagogue, au 24 rue du Surmelin, de 10h à 12h le dimanche (et de 20h à 22h pour les deux soirées complémentaires).

Nous commencerons de façon intensive pour ancrer rapidement les connaissances acquises avant de prendre un rythme hebdomadaire qui inscrira les acquis dans le moyen terme.

Dates des cours : dim 22 oct, mar 24 oct, jeu 26 oct, dim 5 nov, dim 19 nov, dim 26 nov, dim 3 dec, dim 10 dec, dim 17 dec, dim 7 janv

Nous travaillerons avec la méthode « Tiyoul béisrael », qui nous fera entrer rapidement dans l’hébreu moderne d’une façon ludique et efficace, pour nous ouvrir progressivement également l’hébreu biblique et l’hébreu des prières.

PAF: 180€ (+achat du livre 19 €) pour 10 séances de 2h.

Publicités

Redevenir juif / Cycle de conversion au MJLF-Est

Rabbin Floriane Chinsky

Être juif: Est-ce un acquis ou une recherche ? Est-ce une question d’origine ethnique, de pratique rituelle,  de culture? Est-ce adhérer à une spiritualité, à un lien historique ? S’agit-il d’un héritage ou d’une transmission?  Que signifie pour vous être juif dans cette modernité occidentale dont nous sommes les citoyens et les acteurs? Le cycle  » Re/devenir juif  » s’adresse à ceux et celles qui veulent se consacrer à ces questions pour les 18 mois à venir,  et explorer toutes les facettes de cette identité riche et complexe, dans un processus de conversion, de confirmation ou de recherche personnelle.

Les dates Janvier/Juin 2018 (année 2018-2019 à suivre)

Histoire 1 Samedi 13 et dimanche 14 janvier
Courants du Judaïsme Dimanche 14 janvier
Histoire 2 Samedi 27 et dimanche 28 janvier
Chabat 1 Dimanche 28 janvier
Chabat 2 Samedi 10 et dimanche 11 février
Pourim Dimanche 11 février
Bible 1 Samedi 10 et dimanche 11 mars
PessaH Dimanche 11 mars
Bible 2 Samedi 24 et dimanche 25 mars
Torah et pentateuque Dimanche 25 mars
Yom hashoa Samedi 7 et dimanche 8 avril
Yom haatsmaout Dimanche 8 avril
La synagogue Samedi 5 et dimanche 6 mai
Le calendrier juif Dimanche 6 mai
Shavouot Samedi 12 et dimanche 13 mai
Cycle de la vie 1 Dimanche 13 mai
Lecture de la Torah Samedi 2 et dimanche 3 juin
Cycle de la vie 2 Dimanche 3 juin
La Kasherout Samedi 16 et dimanche 17 juin
Le Talmud Dimanche 17 juin

 

Quand et où ?  

Le samedi 9h – 12h30 : Synagogue MJLF-est, 24 rue du Surmelin (20e)

Le dimanche 10h – 12h : Ecole Ganénou, 11 rue du Sergent Bauchat, (12e)

Comment s’inscrire ?

Secrétariat du MJLF (pour l’inscription) : secretariat@mjlf.org – 01 44 37 48 48

Rabbin Floriane Chinsky : Répondre dans les commentaires pour prendre contact

 

Kavana pour un mikvé de conversion

Pour partage… BéhatslaHa à tous ceux qui se présentent au Beth DIn demain! Un grand jour…

Pour Surmelin

Chers amis, chères amies,
En cette belle période de renouvellement, nous nous préparons à accueillir de nouveaux membres, qui ont achevé leur processus de retour ou leur entrée dans le judaïsme.

Nous les accueillerons à l’occasion de SimHat Torah, ce grand moment de renouement avec l’étude.

A cette occasion, je partage avec vous une « kavana », dont la traduction littérale est « intention ». « Kavana » en hébreu vient de la racine « kivoun », qui veut dire la direction. L’idée est de se préparer mentalement avant une action importante, pour en profiter pleinement. Cette Kavana est destinée à être lue par ceux qui le souhaitent avant leur immersion dans le mikvé, elle est simplement une proposition et chacun.e peut l’adapter en fonction de sa propre expérience et de son propre désir. Je l’ai écrite à l’aide de ma compréhension de ce qu’est le mikvé et de ma propre expérience de ce moment particulier, qui concerne…

View original post 772 mots de plus

Que savez-vous de la cacherout?

Ce que nous mangeons, et la façon dont nous mangeons dit beaucoup de ce que nous sommes. De quelle façon satisfaisons-nous ce besoin du corps, dans le respect de nos valeurs? Il est ici question de contrôle de soi-même, de plaisir, de responsabilité, d’articulation du collectif et de l’individuel. Comment mangez-vous? De quelle façon la cacherout alimente-t-elle vos réflexions? Voici quelques questions qui pourront vous inspirer dans vos réflexions…

  1. Que signifie le mot Kasher ?
  2. Existe-t-il un « péché de gourmandise » dans la tradition juive ? Quel sens revêt le fait de partager un repas ?
  3. Combien de fois l’expression « tu ne feras pas cuire le chevreau dans le lait de sa mère » apparaît-elle dans la Torah ? Quelle pratique en est dérivée ?
  4. Quel texte interdit de faire cuire le chevreau dans le lait de sa mère ? Quel texte interdit de manger de la viande et du lait au même repas ?
  5. Quelle est la raison symbolique de s’interdire de mélanger le lait et la viande ?
  6. A quel épisode de l’histoire de nos ancêtres se réfère l’interdiction de manger le nerf sciatique ?
  7. Quels sont les mammifères cachers ? Les poissons ? Les oiseaux ?
  8. Existe-t-il des insectes cacher ?
  9. Qu’est-ce que la cheHita ?
  10. En quoi le vin peut-il être cacher ou non ?
  11. Quels sont les végétaux interdits à la consommation ?
  12. Qu’est-ce qu’une téoudat cacherout ?
  13. Qu’est-ce qu’une « séoudat mitsva » ? En quoi la cacherout y est-elle particulière ?
  14. Que signifie l’expression tsaar baalé Haïm ? Qu’est-ce que cela devrait impliquer en termes de consommation de viande ?
  15. Quelle est la particularité de la cacherout pendant la fête de PessaH ?
  16. La matsa est faite à partir de blé. Pourquoi dans ce cas est-elle cacher à PessaH ?
  17. En quoi la cacherout est-elle difficile à pratiquer, sur le plan pratique, sur le plan de la pensée ?
  18. Qu’apporte la pratique de la cacherout à l’individu ? A la communauté ?
  19. En quoi la cacherout est-elle liée à la notion de « sainteté » ? Comment comprenez-vous cela ?
  20. Peut-on manger « trop cacher » ? Apportez des arguments en faveur et en défaveur avant de partager votre opinion.

Que savez-vous de la Torah?

 

La Torah est souvent appelé « loi » ou « loi mosaïque », loi de Moïse. Si le monde chrétien a pu considérer la Torah comme une loi, la tradition juive la considère avant tout comme un enseignement, horaa, הוראה . Elle contient des récits, des prescriptions, des chants, et fonctionne elle-même déjà presque comme une bibliothèque à part entière, avec sa diversité littéraire. Le peuple juif, dit-on, ne saurait rester plus de trois jour sans Torah, de même que nous ne pouvons survivre à trois jours sans eau. Quel est cet élément si essentiel à notre vie quotidienne et spirituelle, à tel point que les chapitres des pères affirment:  » L’étude de la Torah équivaut à tous les autres commandements »? Voici 20 questions qui vous permettront de remettre à jour vos connaissances. Bonne étude!

  1. Que signifie le mot « תורה» ? Connaissez-vous d’autres mots de la même racine ?
  2. Combien de livres comporte la Torah ? Quel nom lié à ce chiffre lui donne-t-on en français ? En hébreu ?
  3. Quels sont les 5 livres de la Torah ? écrivez-les en hébreu et en français et décrivez leur contenu en une phrase.
  4. Pourquoi la Torah n’est-elle pas « l’ancien testament » ? Pourquoi est-il en principe interdit d’étudier la Torah sans un maître ?
  5. Citez 5 Parachiot de la Torah.
  6. Comment s’appelle la première paracha de la Torah ? Citez- la première phrase.
  7. L’histoire de la création du monde contredit-elle l’approche scientifique ?
  8. Citez 3 « histoires de frères et sœurs » dans la torah ? Voyez-vous une évolution ?
  9. Que signifie לך לך, et à quel épisode cette expression renvoie-t-elle ?
  10. Comment interprétez-vous l’épisode de la Akéda d’Isaac ? Est-ce un enseignement de la soumission ?
  11. De quelle façon le mot « israël » est-il introduit dans la Torah ? Quel patriarche cet épisode concerne-t-il ? Qu’apprend-on de ce récit ?
  12. Quels sont les 10 commandements ? A qui ont-ils été donnés ?
  13. Quelle est la spécificité juive de la révélation ?
  14. Racontez l’épisode du veau d’or. Qu’apprenez-vous de cet épisode ?
  15. Choisissez l’une de ces deux questions : a- que signifie l’expression « œil pour œil, dent pour dent » ? b- faut-il vraiment lapider l’enfant rebelle ?
  16. En combien de temps lit-on la torah ? Quelle fête symbolise le recommencement de la lecture ?
  17. Qu’appelle-t-on une montée à la Torah ? Combien d’Alyot y a-t-il le chabbat ?
  18. Les femmes peuvent-elles monter à la Torah ?
  19. Quels sont les différents rôles, les « honneurs » liés à la sortie de la Torah et à la lecture ?
  20. En quoi l’étude de la Torah est-elle équivalente à tous les autres commandements ?

Que savez-vous des grands rendez-vous de la vie juive?

Nos traditions nous accompagnent tout au long des grands événements de la vie. La naissance est bien évidemment l’un des grands rendez-vous traditionnels, avec la brit mila, la simHat bat, le rachat du premier né et la présentation à la synagogue. La majorité religieuse est marquée par l’entrée dans le commandements et la responsabilisation du jeune, garçon ou fille, célébrant la bar/bat mitsva, avec lecture de la Torah, direction des prières et enseignement. Le mariage est important dans la tradition juive et fonde non seulement la filiation mais également le compagnonnage. La rupture du contrat de mariage est également possible, lorsque le compagnonnage ne fonctionne plus, le divorce est prévu et doit être mis en place pour dissoudre officiellement un lien qui n’a plus de sens. La maladie, la convalescence, et la toute fin, inévitable, la mort, ont également besoin d’être accompagnés. Comment la tradition juive nous soutient-elle dans ces moments cruciaux? Voici quelques questions qui alimenterons nos réflexions.

  1. Que signifie le mot « ברית מילה» ? En quoi consiste-t-elle ? Comment nomme-t-on l’équivalent pour les filles ?
  2. Quels épisodes bibliques parlent-ils de la circoncision ? Qui sont les deux premiers mohalim de la torah ?
  3. Quel jour la brit mila doit-elle se pratiquer ? Quel est le sens de ce chiffre ? Pourquoi invite-t-on le prophète Elie ?
  4. Pratique-t-on une circoncision le chabat et pourquoi ? Dans quel cas repousse-t-on le jour de la brit mila ?
  5. Qu’est-ce que la présentation à la Torah ?
  6. Quelle bénédiction les parents font-ils aux enfants à l’occasion de la brit mila, de la simHat bat, de la bar ou bat mitsva ? Citez-la en français et si possible en hébreu.
  7. Que signifie le mot « bar/bat mitsva » ? Que fait le jeune à cette occasion ?
  8. Comment nomme-t-on le mariage ?
  9. Quelles sont les deux étapes du mariage ? Pourquoi ont-elles été jointes ?
  10. Expliquez les mots suivant et expliquez en quoi ils sont liés au mariage juif : Houpa, kidouch, shiva braHot, kétouba.
  11. Pourquoi brise-t-on un verre à la fin des mariages ?
  12. Pendant combien de temps célèbre-t-on les 7 bénédictions du mariage ?
  13. Expliquez les mots suivants : accord prémarital, guet, bet-din, agouna.
  14. En quoi un mariage libéral est-il différent d’un mariage traditionnel ?
  15. Qu’est-ce que le bikour Holim ?
  16. Qui est directement concerné par la récitation du kadich des endeuillés ?
  17. Pendant combien de temps les endeuillés doivent-ils réciter le kadich ?
  18. Pourquoi est-il important de réciter le kadich à la synagogue ?
  19. Quelles lois s’appliquent-elles pendant les 7 jours de deuil ? Qu’est-ce que les chlochim ?
  20. Quel rôle jouent les différentes lois liées au deuil ?

Que savez-vous du Chabbat?

 

Le chabbat est au coeur de la vie juive. Cette fête est la première des « convocations saintes », des rendez-vous de l’année. On y allume deux bougies, et j’aime à considérer qu’il s’agit donc d’un « dîner aux chandelles obligatoire », un rendez-vous d’amour avec la vie, avec nous-mêmes, avec nos compagnons, nos enfants, nos amis. Pour marquer ce moment comme un « temps sacré », différentes pratiques sont mises en place. Que savez-vous du Chabbat et de ses pratiques? Faites le point avec ces quelques questions. Et n’hésitez pas à tenter des réponses, l’essentiel, c’est de participer!

  1. Que signifie le mot שבת ? A quoi fait-il référence ?
  2. Dans quels textes de la Torah le chabbat est-il mentionné ?
  3. Quelles sont les pratiques relatives au chabbat selon la torah ? selon la tradition rabbinique ?
  4. En quoi les chiffres suivants sont-ils important à propos du chabbat : 2, 7, 39 ?
  5. Quels sont les deux événements bibliques que célèbre le chabbat ?
  6. Pourquoi le שבת est-il important ?
  7. Citez 4 prières que l’on fait à la synagogue spécifiquement le שבת ?
  8. En quoi le chabbat change-t-il la vie de l’individu ? De la famille ? De la communauté ?
  9. A quelle heure commence le chabbat ? Comment marque-t-on l’arrivée du chabbat ?
  10. A quelle heure finit le chabbat ? Comment marque-t-on la sortie du chabbat ?
  11. Que désignent les mots, traduisez-les : kabalat chabat, léHa dodi, kidouch, motsi, Hala, havdala ?
  12. Lorsque le chabbat a été institué, au moment de la traversée du désert, il y a eu divers épisodes et revirements de situation. Racontez. Que nous enseigne cette histoire ?
  13. Pourquoi allume-t-on deux bougies le chabbat ? Pourquoi utilise-t-on deux Halot ?
  14. En quoi respecter le chabbat nous éloigne-t-il du risque de devenir esclaves ou esclavagistes ?
  15. Quelles sont les deux bénédictions du Kidouch du vendredi soir ? Écrivez-les en hébreu et en français.
  16. Comment prépare-t-on le chabbat ?
  17. Qu’est-ce que le commandement de הכנסת אורחים ?
  18. Qu’appelle-t-on le עונג שבת ? Que faites-vous pour le pratiquer ?
  19. Qu’est-ce que la פרשת השבוע ? De quelle façon l’étudiez-vous ?
  20. Peut-on prendre les transports publics pour aller à la synagogue le chabbat ? Donnez des arguments en faveur et en défaveur avant de partager votre opinion personnelle.