Que savez vous de la prière juive?

La téfila est ce qui nous invite à renouer à l’émerveillement « pélé » et à la conscience de soi, à l’exercice de notre responsabilité, « palal ». A travers ses composantes personnelles et ses composantes collectives, quel que soit le sens que nous lui attribuons, la prière juive est fait partie de notre quotidien. Voici quelques questions qui seront pour vous l’occasion de remettre à jour vos connaissances, et de partager vos réflexions dans les commentaires…
Les réponses sont parfois complexes, n’hésitez pas à vous entre-aider pour obtenir le plus de subtilité possible en répondant à ces questions de bases, qui ne sont pourtant pas si simples…

  1. Comment dit-on « prier » en hébreu ? Quelle est la/les racine/s du mot et sa/ses significations ?
  2. En quelle langue peut-on prier ?
  3. Peut-on dire que « Dieu exauce les prières » ? Pourquoi oui ? Pourquoi non ? Quelle est votre position ?
  4. Quel est le statut de la prière individuelle ? De la prière collective ?
  5. Qu’est-ce qu’un מניין, qui y participe ?
  6. Qui a fixé les prières, la Bible ? Le Talmud ? Les sages postérieurs ? Donnez des exemples.
  7. Comment dit-on le mot « sacrifice » en hébreu ? Que signifie cette racine ?
  8. Quel est le rapport entre notre thème et celui des « sacrifices » ?
  9. Combien de fois prie-t-on dans la journée ? Quelle prière est récitée trois fois par jour ? Quelle prière deux fois ?
  10. Peut-on prier n’importe où ? Dans quel type de lieu priait-on à l’époque d’Abraham et de Sarah ? A l’époque de Moïse ? A l’époque de David ? A l’époque de Salomon ? d’Ezra ? De Juda Macchabée ? De Maïmonide ? Des Hassidim ?
  11. Quelles sont les 4 grandes parties de l’office du matin ?
  12. A quelle occasion doit-on être assis ou debout au cours de l’office ?
  13. Qu’est-ce que la עמידה ? Que signifie ce mot ? Quels autres noms donne-t-on à cette prière ? En quoi cette prière est-elle variable ? Quels sont les gestes qui l’accompagnent ?
  14. Traduisez en hébreu : « Celui qui fait la paix dans les hauteurs, qu’il fasse la paix sur nous sur tout Israël et sur tous les humains. » Dans quelles prières prononce-t-on ces mots ?
  15. Traduisez en hébreu : « Ecoute Israël, l’Eternel est notre Dieu, l’Eternel est Un ». En quoi cette phrase est-elle fondatrice de l’apport du judaïsme ? D’où est tirée cette phrase ? Comment nomme-t-on la prière qui la mentionne ? Dans quels type de boitiers la retrouve-t-on ? Connaissez-vous des histoires talmudiques ou historiques qui soulignent l’importance de ces mots ?
  16. Qu’est-ce que le קדיש ? Citez trois types de Kadich différents.
  17. Combien de temps durent les prières le jour du Grand Pardon, Yom Kippour ?
  18. Quels sont les mots hébreux pour désigner : l’office du cœur, la dévotion (être collé), la ferveur (l’intention)?
  19. Les bénédictions sont-elles des prières ? Pourquoi oui ? Pourquoi non ? Quelle est votre position ?
  20. Est-ce que vous priez ? Quel sens donnez-vous à ce mot ? Que vous apporte cette pratique ?

Que savez-vous de l’identité juive?

L’identité juive… Vaste sujet!

Voici 20 questions de bases, préparées pour vous. Sont-elles simples ou compliquées? A vous de nous le dire. Quoi qu’il en soit, la question de « qu’est-ce qu’être juif.ve » est et restera un sujet de réflexion et de discussion dans notre peuple, et c’est bien ainsi!

  1. Comment dit-on « juif » en hébreu? Quelle racine? A qui ce mot fait-il référence?
  2. Que signifie le mot עברי? Quel personnage biblique est qualifié ainsi? Comment le traduit-on en français?
  3. Que signifie le mot ישראל? Quel personnage biblique est qualifié ainsi? Comment le traduit-on en français?
  4. Qu’est-ce qu’un « israélite »? Un « Israélien »?
  5. Comment dit-on « alliance » en hébreu? Quel est le rapport entre ce mot et l’identité juive?
  6. Quand le peuple juif est-il réellement né? Présentez différentes hypothèses et argumentez.
  7. Pour être un bon juif, faut-il avant tout savoir beaucoup de choses, pratiquer beaucoup de commandements, aimer le judaïsme?
  8. Qui a l’autorité pour dire qui est juif?
  9. Quel sont les rôles du père et de la mère dans l’identité juive dans la Bible ? Dans le Talmud?
  10. Une personne qui se serait convertie au Judaïsme et enfreindrait les commandements, quel est son statut ?
  11. Un Juif ou une Juive qui se convertit à une religion bouddhiste, chrétienne, musulmane ou autre reste-t-il juif ou reste-t-elle juive ?
  12. Le peuple juif est-il le « peuple élu »?
  13. Faut-il se convertir au judaïsme pour être aimé de Dieu?
  14. Quel est le statut des personnes qui ne sont pas juives selon la tradition juive?
  15. Qu’est-ce que la loi du retour dans l’Etat d’Israël ?
  16. Qu’est-ce que l’exil pour le peuple juif ? Comment appelle-t-on les juifs vivant hors d’Israël?
  17. Un juif doit-il nécessairement vivre en Israël? Pourquoi oui? Pourquoi non? Quelle est votre position?
  18. Quel est le rôle de l’antisémitisme dans l’identité juive?
  19. Que penser de l’expression « judéo-chrétien » ?
  20. Qu’est-ce qu’un ou une « Mensch » selon l’usage ?

« redevenir juif- révisions », un programme estival…

Chers amis, chères amis,

Nous avons traités de très nombreux textes au cours des deux années écoulées.
Pour vous aider à faire le point, SimHa, Jay et moi-même, préparons pour vous des petites questionnaires de révision.
Comment utiliser ces articles? La meilleure façon est certainement de chercher à répondre aux questions dans les commentaires.
N’hésitez pas à répondre, on apprend également à partir des erreurs.
Vous pourrez ainsi vous aider les uns les autres, vérifier vos connaissances. La discussion elle-même sera sans doute encore plus instructive que des réponses préétablies.
Les questionnaires seront mis en ligne les mercredi et vendredi.
Vous pourrez les retrouver dans la catégorie « re-devenir juif/révisions ».

Bonnes discussions!

40 questions sur le statut des femmes dans la tradition juive

Pour faire le point, se préparer à étudier, ou réviser, voici 40 questions sur le statut des femmes dans la tradition juive.

  1. Quels sont les genres mentionnés dans le Talmud ?
  2. Combien de fois la genèse raconte-t-elle la naissance du premier homme et de la première femme ?
  3. Une femme peut-elle être prophète ? Argumentez.
  4. Une femme peut-elle être érudite ? Donnez des exemples.
  5. Quel est le premier exemple de femme « mohel » ?
  6. Une femme peut-elle étudier les textes sacrés ?
  7. Qu’en pense le talmud ? Qu’en pensent les rabbins d’aujourd’hui ?
  8. Les femmes sont-elles inclues dans le système des commandements ?
  9. Qu’est-ce qu’un commandement positif ? Citez des exemples.
  10. Qu’est-ce qu’un commandement lié au temps ? Citez des exemples.
  11. Quelles sont les raisons pour lesquelles les femmes seraient exemptées des commandements positifs liés au temps ?
  12. Que pensez-vous de ces arguments ?
  13. Quelles sont les conséquences d’une telle exemption?
  14. Quels sont les commandements positifs liés au temps qui concernent expressément les femmes ?
  15. Quels sont les commandements spécifiquement attribués aux femmes ?
  16. Une femme peut-elle faire le Kidouch ? Un homme peut-il allumer les bougies de chabat ?
  17. Une femme peut-elle porter le tallit ou les téfilines ?
  18. Doit-elle dans ce cas prononcer une bénédiction ?
  19. En quoi le mikvé concerne-t-il les femmes, en quoi concerne-t-il les hommes ?
  20. Qu’est-ce qui peut sembler attirant chez une femme ?
  21. En quoi la question précédente a-t-elle une implication sur la vie quotidienne des femmes juives ?
  22. Qu’en pensez-vous ?
  23. Qu’appelle-t-on « échet Hail » ?
  24. A quoi renvoient les mots « chir hachirim » ?
  25. Quel est la thématique du cantique des cantiques ?
  26. En quoi cela influence-t-il la façon dont le judaïsme considère le féminin ?
  27. Que signifie le mot « meHitsa » ? Ecrivez-le en hébreu.
  28. Quelle est l’origine de cette pratique ?
  29. Les femmes sont-elles particulièrement « impures » ?
  30. Qu’est-ce que l’impureté dans la tradition juive ?
  31. Qu’est-ce que la bénédiction « qui ne m’a pas fait femme » ? Qui la prononce ?
  32. Que disent les femmes orthodoxes à la place de cette bénédiction ?
  33. Quel sidour du XIVe siècle mentionnait la bénédiction « qui ne m’a pas faite homme ? »
  34. Quelles alternatives sont adoptées par les synagogues modernes ?
  35. Comment se déroulait la lecture de la Torah à l’époque de la michna ?
  36. Quels changements sont-ils intervenus à l’époque du talmud et au moyen-âge ?
  37. Que dit la guémara Méguila (23a) de la montée des femmes à la Torah ?
  38. Que dit la tossefta Méguila sur la montée des femmes à la Torah ?
  39. Qu’apprend-on de la différence entre ces deux textes ?
  40. Quelle est la place respective des femmes et des hommes dans les synagogues libérales ?

40 questions sur le thème des conversions

Le thème des conversions est central dans ce blog, tout autant que dans les cycles d’étude sur la conversion. Voici 40 questions pour aider chacun à faire le point sur ce qu’il ou elle sait et ce qui reste à apprendre. Ainsi que le dit Rabbi NaHman de Bratslav, « l’essentiel, c’est la question »! Nous apporterons cependant les principaux éléments de réponse au cours des sessions d’étude de ce week-end.

  1. Comment dit-on conversion en hébreu ? Comment l’écrit-on ? Que signifie la racine du mot ?
  2. Dans quels textes trouve-t-on ce mot ?
  3. Quelle est sa signification originelle ?
  4. Citez deux exemples de convertis dans la Bible.
  5. A quoi ressemblait le processus à l’époque des patriarches ?
  6. A l’époque des Rois ? A l’époque d’Ezra et Néhémie ? Du temps de la Michna ?
  7. Quelles sont les conditions de la possibilité de la conversion selon le Talmud ?
  8. Qu’est-ce que le Talmud ?
  9. Quelles sont les conditions de la conversion selon le choulHan arouH ?
  10. Qu’est-ce que le choulHan arouH ?
  11. Quelles sont les particularités de la conversion à notre époque en France ?
  12. Que savez-vous des conditions des conversions en Israël ?
  13. Quels sont les aspects rituels du processus de conversion ?
  14. Quelles sont les conditions de la conversion au MJLF ?
  15. Quelle est la différence entre un juif de naissance et un converti ?
  16. Est-il autorisé de rappeler son origine à quelqu’un ?
  17. Est-il possible de se convertir au Judaïsme lorsqu’on désire épouser un juif ?
  18. Est-il possible de se convertir au Judaïsme lorsqu’on est marié civilement à un juif ?
  19. De quelle façon une communauté/synagogue est-elle censée accueillir un candidat à la conversion ?
  20. Qu’appelons-nous « régularisation » ou « réaffirmation » ? Quel est le sens de ce mot pour nous ?
  21. Qui est considéré comme juif selon la loi du retour ?
  22. Qui est considéré comme juif par le rabbinat israélien ?
  23. Un enfant peut-il entreprendre un processus de conversion ?
  24. Que se passe-t-il en cas d’adoption ?
  25. Peut-on renoncer au judaïsme après s’être converti ?
  26. Qui a été à l’origine de l’annulation de 40 000 conversions en Israël en 2008 ?
  27. En quelle année le Rabbinat civil israélien a-t-il commencé à remettre en question les conversions opérées par le grand rabbinat militaire israélien ?
  28. Par qui une conversion doit-elle être « reconnue »?
  29. Une femme convertie peut-elle épouser un Kohen ?
  30. Qu’adviendra-t-il de la conversion dans un siècle ?
  31. En quoi le mot « conversion » ne convient-il pas à l’entrée dans la tradition juive ?
  32. Qu’est-ce qu’un Beth Din ?
  33. Qu’est-ce qu’un Mikvé ?
  34. Qu’est-ce que la Brith Mila ?
  35. Qu’appelle-t-on « acceptation du joug des commandements » ?
  36. Quel statut la notion de Kabalat Ol Mitsvot revêt-elle dans le mouvement libéral ?
  37. Que signifie cette notion pour les commentateurs traditionnels ?
  38. Quelles sont les exigences supplémentaires du mouvement libéral par rapport aux exigences traditionnelles ?
  39. Comment se prépare-t-on à l’immersion rituelle ?
  40. Quels commandements deviennent accessibles à un nouveau venu dans la communauté juive ?

Le retour des fêtes : une incertitude rassurante

Une petite réflexion en préparation de la fête de ce soir. חג שמח

Pour Surmelin

Shavouot, c’est ce soir et demain!

Voici quelques réflexions pour accompagner notre entrée dans la fête.

Hag SaméaH à toutes et à tous. חג שמח לכלם

Le rituel est-il là pour nous réconforter ou pour nous mobiliser ? Nous entraine-t-il dans la routine ou nous invite-t-il au contraire au changement ?

Les grands concepts de la prière et du cycle de l’année nous ouvrent des chemins de réflexion.

Notre prière centrale se nomme « amida », עמידה, « station debout ». Elle nous invite à « prier debout », et si son nom n’évoque pas tout à fait le mouvement (haliHa, הליכה), il ne se cantonne pas non plus à l’immobilisme (yeshiva, ישיבה).

L’attitude que nous observons dans ce moment de recueillement est effectivement dynamique. Au début de la  Amida, nous nous orientons géographiquement vers Jérusalem, « Yérouchalaïm »,  ירושלים  la ville de la paix et de l’espoir, la ville des grands rassemblements de pèlerinages du passé, qui est également…

View original post 1 073 mots de plus

Donner = recevoir ? Recevoir = donner ? Rachi ce chabbat au MJLF-est

Ce chabbat, nous nous retrouverons peu avant 9h. Le cours de rachi aura lieu à 9h30 et son thème sera le suivant… A très bientôt!

Pour Surmelin

La paracha émor évoque entre autre des règles concernant la pureté des prêtres. Ce passage est difficile à aborder. Quelque chose de profondément écologique et humaniste pourrait-il se cacher derrière ces commandements arrides? C’est ce que nous tenterons de soutenir samedi matin à travers l’étude de la paracha et du commentaire de Rachi, autour de la paracha Emor, et plus particulièrement des chapitres 21 et 22 du Lévitique.

Télécharger le texte en suivant le lien suivant: Rachi et Lévitique 21 et 22.

Lev. 21 :4    Ne se rendra pas impur, un mari dans ses peuples, pour se profaner Il ne se rendra pas impur pour sa femme illégitime par laquelle il s’est rendu ‘hallal (« profané ») aussi longtemps qu’elle a été avec lui. Et voici le sens littéral du verset : Le mari ne se rendra pas impur pour celle qui lui est sa parente aussi longtemps qu’elle est parmi…

View original post 1 075 mots de plus