Feuille de cours – Le chabbat

Voici le matériel que nous analyserons en cours.

Attention: Toute source écrite dépend de la façon dont elle est lue et enseignée, il ne faut rien prendre pour argent comptant en dehors de son contexte.

Chabbat – sources diverses téléchargez ici la feuille de sources Chabbat feuille de sources

Genèse 2:2-3 :

1 Ainsi furent terminés les cieux et la terre, avec tout ce qu’ils renferment. 2 Dieu mit fin, le septième jour, à l’œuvre faite par lui; et il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite. 3 Dieu bénit le septième jour et le proclama saint, parce qu’en ce jour il se reposa de l’œuvre entière qu’il avait produite et organisée. 4 Telles sont les origines du ciel et de la terre, lorsqu’ils furent créés; à l’époque où l’Éternel-Dieu fit une terre et un ciel.

וַיְכֻלּוּ הַשָּׁמַיִם וְהָאָרֶץ וְכָל צְבָאָם. וַיְכַל אֱלֹהִים בַּיּוֹם הַשְּׁבִיעִי מְלַאכְתּוֹ אֲשֶׁר עָשָׂה, וַיִּשְׁבֹּת בַּיּוֹם הַשְּׁבִיעִי מִכָּל מְלַאכְתּוֹ אֲשֶׁר עָשָׂה. וַיְבָרֶךְ אֱלֹהִים אֶת יוֹם הַשְּׁבִיעִי, וַיְקַדֵּשׁ אֹתוֹ, כִּי בוֹ שָׁבַת מִכָּל מְלַאכְתּוֹ, אֲשֶׁר בָּרָא אֱלֹהִים לַעֲשׂוֹת.
Exode 20:8-11
Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.
Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes.
Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et Il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié.
זָכוֹר אֶת יוֹם הַשַׁבָּת לְקַדְּשׁוֹ. שֵׁשֶׁת יָמִים תַּעֲבֹד וְעָשִׂיתָ כָּל מְלַאכְתֶּךָ. וְיוֹם הַשְּׁבִיעִי שַׁבָּת לַה’ אֱלֹהֶיךָ לֹא תַעֲשֶׂה כָל מְלָאכָה אַתָּה וּבִנְךָ וּבִתֶּךָ עַבְדְּךָ וַאֲמָתְךָ וּבְהֶמְתֶּךָ וְגֵרְךָ אֲשֶׁר בִּשְׁעָרֶיךָ. כִּי שֵׁשֶׁת יָמִים עָשָׂה ה’ אֶת הַשָּׁמַיִם וְאֶת הָאָרֶץ אֶת הַיָּם וְאֶת כָּל אֲשֶׁר בָּם וַיָּנַח בַּיּוֹם הַשְּׁבִיעִי עַל כֵּן בֵּרַךְ ה’ אֶת יוֹם הַשַּׁבָּת וַיְקַדְּשֵׁהוּ.
Deutéronome 5:12-15
Observe le jour du repos, pour le sanctifier, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné.
Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bœuf, ni ton âne, ni aucune de tes bêtes, ni l’étranger qui est dans tes portes, afin que ton serviteur et ta servante se reposent comme toi. Tu te souviendras que tu as été esclave au pays d’Égypte, et que l’Éternel, ton Dieu, t’en a fait sortir à main forte et à bras étendu : c’est pourquoi l’Éternel, ton Dieu, t’a ordonné d’observer le jour du repos.
יא שָׁמוֹר אֶת-יוֹם הַשַּׁבָּת, לְקַדְּשׁוֹ, כַּאֲשֶׁר צִוְּךָ, יְהוָה אֱלֹהֶיךָ. יב שֵׁשֶׁת יָמִים תַּעֲבֹד, וְעָשִׂיתָ כָּל-מְלַאכְתֶּךָ. יג וְיוֹם, הַשְּׁבִיעִי–שַׁבָּת, לַיהוָה אֱלֹהֶיךָ: לֹא תַעֲשֶׂה כָל-מְלָאכָה אַתָּה וּבִנְךָ-וּבִתֶּךָ וְעַבְדְּךָ-וַאֲמָתֶךָ וְשׁוֹרְךָ וַחֲמֹרְךָ וְכָל-בְּהֶמְתֶּךָ, וְגֵרְךָ אֲשֶׁר בִּשְׁעָרֶיךָ–לְמַעַן יָנוּחַ עַבְדְּךָ וַאֲמָתְךָ, כָּמוֹךָ. יד וְזָכַרְתָּ, כִּי עֶבֶד הָיִיתָ בְּאֶרֶץ מִצְרַיִם, וַיֹּצִאֲךָ יְהוָה אֱלֹהֶיךָ מִשָּׁם, בְּיָד חֲזָקָה וּבִזְרֹעַ נְטוּיָה; עַל-כֵּן, צִוְּךָ יְהוָה אֱלֹהֶיךָ, לַעֲשׂוֹת, אֶת-יוֹם הַשַּׁבָּת.
Isaïe 58 :11

9 Alors tu appelleras et le Seigneur répondra, tu supplieras et il dira: « Me voici! » Oui, si tu bannis de ton sein toute oppression, le geste violent et la parole malfaisante, 10 si tu témoignes ta bienveillance à l’affamé et rassasies celui qui est torturé par le besoin, ta lumière brillera au milieu des ténèbres, et ta nuit sera comme le plein midi. 11 Et constamment l’Eternel te guidera, il prodiguera à ton âme des jouissances pures, et fortifiera tes membres; et tu seras comme un jardin bien arrosé, comme une source jaillissante, dont les eaux ne causent aucune déception. 12 On restaurera, grâce à toi, les ruines antiques, tu relèveras des fondations qui datent des siècles passés, et tu seras proclamé le réparateur des brèches, le restaurateur des routes désormais populeuses. 13 Si tu cesses de fouler aux pieds le sabbat, de vaquer à tes affaires en ce jour qui m’est consacré, si tu considères le sabbat comme un délice, la sainte journée de l’Eternel comme digne de respect, si tu le tiens en honneur en t’abstenant de suivre tes voies ordinaires, de t’occuper de tes intérêts et d’en faire le sujet de tes entretiens, 14 alors tu te délecteras dans le Seigneur et je te ferai dominer sur les hauteurs de la terre et jouir -de l’héritage de ton aïeul Jacob… C’est la bouche de l’Eternel qui l’a dit.

ט אָז תִּקְרָא וַיהוָה יַעֲנֶה, תְּשַׁוַּע וְיֹאמַר הִנֵּנִי: אִם-תָּסִיר מִתּוֹכְךָ מוֹטָה, שְׁלַח אֶצְבַּע וְדַבֶּר-אָוֶן. י וְתָפֵק לָרָעֵב נַפְשֶׁךָ, וְנֶפֶשׁ נַעֲנָה תַּשְׂבִּיעַ; וְזָרַח בַּחֹשֶׁךְ אוֹרֶךָ, וַאֲפֵלָתְךָ כַּצָּהֳרָיִם. יא וְנָחֲךָ יְהוָה, תָּמִיד, וְהִשְׂבִּיעַ בְּצַחְצָחוֹת נַפְשֶׁךָ, וְעַצְמֹתֶיךָ יַחֲלִיץ; וְהָיִיתָ, כְּגַן רָוֶה, וּכְמוֹצָא מַיִם, אֲשֶׁר לֹא-יְכַזְּבוּ מֵימָיו. יב וּבָנוּ מִמְּךָ חָרְבוֹת עוֹלָם, מוֹסְדֵי דוֹר-וָדוֹר תְּקוֹמֵם; וְקֹרָא לְךָ גֹּדֵר פֶּרֶץ, מְשֹׁבֵב נְתִיבוֹת לָשָׁבֶת. יג אִם-תָּשִׁיב מִשַּׁבָּת רַגְלֶךָ, עֲשׂוֹת חֲפָצֶךָ בְּיוֹם קָדְשִׁי; וְקָרָאתָ לַשַּׁבָּת עֹנֶג, לִקְדוֹשׁ יְהוָה מְכֻבָּד, וְכִבַּדְתּוֹ מֵעֲשׂוֹת דְּרָכֶיךָ, מִמְּצוֹא חֶפְצְךָ וְדַבֵּר דָּבָר. יד אָז, תִּתְעַנַּג עַל-יְהוָה, וְהִרְכַּבְתִּיךָ, עַל-במותי (בָּמֳתֵי) אָרֶץ; וְהַאֲכַלְתִּיךָ, נַחֲלַת יַעֲקֹב אָבִיךָ–כִּי פִּי יְהוָה, דִּבֵּר.
Exode 31

1 L’Éternel parla à Moïse en ces termes: 2 « Vois, j’ai désigné expressément Beçalêl, fils d’Ouri, fils de Hour, de la tribu de Juda, 3 et je l’ai rempli d’une inspiration divine, d’habileté, de jugement, de science, et d’aptitude pour tous les arts. 4 Il saura combiner les tissus; mettre en œuvre l’or, l’argent et le cuivre, 5 mettre en œuvre et enchâsser la pierre, travailler le bois, exécuter toute espèce d’ouvrage….

13 « Et toi, parle aux enfants d’Israël en ces termes: Toutefois, observez mes sabbats car c’est un symbole de moi à vous dans toutes vos générations, pour qu’on sache que c’est Moi, l’Éternel qui vous sanctifie. 14 Gardez donc le sabbat, car c’est chose sainte pour vous! Qui le violera sera puni de mort; toute personne même qui fera un travail en ce jour, sera retranchée du milieu de son peuple. 15 Six jours on se livrera au travail; mais le septième jour il y aura repos, repos complet consacré au Seigneur. Quiconque fera un travail le jour du sabbat sera puni de mort. 16 Les enfants d’Israël seront donc fidèles au sabbat, en l’observant dans toutes leurs générations comme un pacte immuable. 17 Entre moi et les enfants d’Israël c’est un symbole perpétuel, attestant qu’en six jours, l’Éternel a fait les cieux et la terre, et que, le septième jour, il a mis fin à l’œuvre et s’est reposé. » 18 Dieu donna à Moïse, lorsqu’il eut achevé de s’entretenir avec lui sur le mont Sinaï, les deux tables du Statut, tables de pierre, burinées par le doigt de Dieu.

א וַיְדַבֵּר יְהוָה, אֶל-מֹשֶׁה לֵּאמֹר. ב רְאֵה, קָרָאתִי בְשֵׁם, בְּצַלְאֵל בֶּן-אוּרִי בֶן-חוּר, לְמַטֵּה יְהוּדָה. ג וָאֲמַלֵּא אֹתוֹ, רוּחַ אֱלֹהִים, בְּחָכְמָה וּבִתְבוּנָה וּבְדַעַת, וּבְכָל-מְלָאכָה. ד לַחְשֹׁב, מַחֲשָׁבֹת; לַעֲשׂוֹת בַּזָּהָב וּבַכֶּסֶף, וּבַנְּחֹשֶׁת. ה וּבַחֲרֹשֶׁת אֶבֶן לְמַלֹּאת, וּבַחֲרֹשֶׁת עֵץ; לַעֲשׂוֹת, בְּכָל-מְלָאכָה.

… וַיֹּאמֶר יְהוָה, אֶל-מֹשֶׁה לֵּאמֹר. יג וְאַתָּה דַּבֵּר אֶל-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל, לֵאמֹר, אַךְ אֶת-שַׁבְּתֹתַי, תִּשְׁמֹרוּ: כִּי אוֹת הִוא בֵּינִי וּבֵינֵיכֶם, לְדֹרֹתֵיכֶם–לָדַעַת, כִּי אֲנִי יְהוָה מְקַדִּשְׁכֶם. … וְשָׁמְרוּ בְנֵי-יִשְׂרָאֵל, אֶת-הַשַּׁבָּת, לַעֲשׂוֹת אֶת-הַשַּׁבָּת לְדֹרֹתָם, בְּרִית עוֹלָם. יז בֵּינִי, וּבֵין בְּנֵי יִשְׂרָאֵל–אוֹת הִוא, לְעֹלָם: כִּי-שֵׁשֶׁת יָמִים, עָשָׂה יְהוָה אֶת-הַשָּׁמַיִם וְאֶת-הָאָרֶץ, וּבַיּוֹם הַשְּׁבִיעִי, שָׁבַת וַיִּנָּפַשׁ. {ס} יח וַיִּתֵּן אֶל-מֹשֶׁה, כְּכַלֹּתוֹ לְדַבֵּר אִתּוֹ בְּהַר סִינַי, שְׁנֵי, לֻחֹת הָעֵדֻת–לֻחֹת אֶבֶן, כְּתֻבִים בְּאֶצְבַּע אֱלֹהִים.

Michna Chabbat 7 :2

Les « pères des travaux sont au nombre de 40 moins un :

Labourer Semer Moissonner Mettre en gerbes Battre la récolte Vanner Trier Moudre Tamiser Pétrir Cuire Tondre Blanchir Carder Teindre Filer (par torsion du fil) Installer un métier à tisser/ourdir Former une chaîne de tissage Tisser deux fils Détisser (séparer) deux fils Nouer (faire un nœud) Dénouer Coudre (deux points de couture) Déchirer/Découdre en vue de recoudre  Construire Démolir (en vue de construire) Donner un dernier coup pour achever un travail Chasser / Capturer un animal Abattre une bête Dépecer Tanner Lisser/préparer la peau Découper la peau Ecrire Effacer Gratter (le parchemin pour écrire dessus) Allumer un feu Éteindre un feu Sortir du domaine privé au domaine public ou inversement

אֲבוֹת מְלָאכוֹת אַרְבָּעִים חָסֵר אַחַת. (א) הַזּוֹרֵעַ. (ב) וְהַחוֹרֵשׁ. (ג) וְהַקּוֹצֵר. (ד) וְהַמְּעַמֵּר. (ה) הַדָּשׁ. (ו) וְהַזּוֹרֶה. (ז) הַבּוֹרֵר. (ח) הַטּוֹחֵן. (ט) וְהַמְּרַקֵּד. (י) וְהַלָּשׁ. (יא) וְהָאוֹפֶה. (יב) הַגּוֹזֵז אֶת הַצֶּמֶר. (יג) הַמְּלַבְּנוֹ. (יד) וְהַמְּנַפְּצוֹ. (טו) וְהַצּוֹבְעוֹ. (טז) וְהַטּוֹוֶה. (יז) וְהַמֵּסֵךְ. (יח) וְהָעוֹשֶׂה שְׁנֵי בָתֵּי נִירִין. (יט) וְהָאוֹרֵג שְׁנֵי חוּטִין. (כ) וְהַפּוֹצֵעַ שְׁנֵי חוּטִין. (כא) הַקּוֹשֵׁר. (כב) וְהַמַּתִּיר. (כג) וְהַתּוֹפֵר שְׁתֵּי תְּפִירוֹת. (כד) הַקּוֹרֵעַ עַל מְנָת לִתְפֹּר שְׁתֵּי תְּפִירוֹת. (כה) הַצָּד צְבִי. (כו) הַשּׁוֹחֲטוֹ. (כז) וְהַמַּפְשִׁיטוֹ. (כח) הַמּוֹלְחוֹ. (כט) וְהַמְעַבֵּד אֶת עוֹרוֹ. (ל) וְהַמּוֹחֲקוֹ. (לא) וְהַמְּחַתְּכוֹ. (לב) הַכּוֹתֵב שְׁתֵּי אוֹתִיּוֹת. (לג) וְהַמּוֹחֵק עַל מְנָת לִכְתֹּב שְׁתֵּי אוֹתִיּוֹת. (לד) הַבּוֹנֶה. (לה) וְהַסּוֹתֵר. (לו) הַמְּכַבֶּה. (לז) וְהַמַּבְעִיר. (לח) הַמַּכֶּה בְּפַטִּישׁ. (לט) הַמּוֹצִיא מֵרְשׁוּת לִרְשׁוּת.
Michné Torah 3

Les lois du chabbat : elles sont au nombre de 5 commandements : deux commandements de faire (positifs) et trois de ne pas faire (négatifs) et les voici : s’arrêter le septième, ne pas y faire de travail, ne pas punir, ne pas sortir du domaine, sanctifier le jour et le rappeler

1 :1 S’arrêter le septième de tout travail est un commandement positif comme il est dit «  et le septième jour tu cesseras » (ex 32 :12, ex 34 :21). Et toute personne y faisant un travail contrevient à ce commandement positif et transgresse le commandement négatif comme il est dit « tu n’y feras aucun travail » (ex 20 :9, deut 5 :13) et de quoi est-il redevable pour avoir fait ce travail ? s’il l’a fait volontairement exprès il est redevable de séparation… s’il l’a fait par erreur il est redevable d’une offrande d’erreur.

 

ומה הוא חייב על עשיית מלאכה–אם עשה ברצונו בזדון, חייב כרת, ואם היו שם עדים והתראה, נסקל; ואם עשה בשגגה, חייב קרבן חטאת קבועה

הלכות שבת.  יש בכללן חמש מצוות–שתי מצוות עשה, ושלוש מצוות לא תעשה; וזה הוא פרטן:  (א) לשבות בשביעי; (ב) שלא לעשות בו מלאכה; (ג) שלא לענוש בשבת; (ד) שלא לצאת חוץ לגבול בשבת; (ה) לקדש היום בזכירה.

א,א  שביתה בשביעי ממלאכה–מצות עשה, שנאמר « וביום השביעי תשבות » (שמות כג,יב; שמות לד,כא).  וכל העושה בו מלאכה, ביטל מצות עשה, ועבר על לא תעשה, שנאמר « לא תעשה כל מלאכה » (שמות כ,ט; דברים ה,יג).

ChoulHan arouH 301

1 – il est interdit de courir le chabbat sauf si cela concerne un commandement comme pour aller à la synagogue ou ce qui est du même ressort.

Haga :et il est interdit de marcher plus d’une coudée d’un seul pas s’il peut le faire en moins.

2 – les jeunes (hommes !) qui se plaisent à sauter et à faire la course peuvent le faire et de même pour aller voir une chose qui leur plait.

3 – celui qui marche et arrive à une rivière peut la passer en sautant même s’il elle est large et il est préférable qu’il saute plutôt que de la contourner car cela lui rajoute du chemin….

4 – Celui qui marche pour un commandement comme pour accueillir son maître peut la passer à condition qu’il produise une modification comme par exemple de ne pas sortir sa main de sa poche pour qu’il se souvienne et ne vienne pas à essorer…

5 – celui qui va pour un commandement a le droit de passer l’eau également au retour pour que ce ne soit pas un obstacle pour lui à l’avenir

ובלבד שיעשה שינוי כגון שלא יוציא ידו מתחת שפת חלוקו כדי שיזכור ולא יבא לידי סחיטה (ועיין לקמן סימן תרי »ג סעיף ה’ ובסעיף ח’ בהג »ה) ואסור לעבור בסנדלו דכיון דאינו יכול להדקו ולקשרו יפה חיישינן דלמא נפל ואתי לאתויי אבל במנעלו מותר:

סעיף ה     ההולך לדבר מצוה מותר לעבור במים אף בחזרה כדי שלא תהא מכשילו לעתיד לבוא:

סעיף א   אין לרוץ בשבת אלא אם כן הוא לדבר מצוה כגון לבית הכנסת או כיוצא בו:

הגה: ואסור לפסוע יותר מאמה בפסיעה אחת אם אפשר לו בפחות (אור זרוע והגהות אשירי פרק מי שהוציאוהו):

סעיף ב    בחורים המתענגים בקפיצתם ומרוצתם מותר וכן לראות כל דבר שמתענגים בו

(וכן מותר לטייל, בית יוסף):

סעיף ג    היה הולך והגיע לאמת המים יכול לדלגו ולקפוץ עליה אפילו אם היא רחבה שאינו יכול להניח רגלו ראשונה קודם שיעקור שניה ומוטב שידלג ממה שיקיפנה מפני שמרבה בהלוך ואסור לעבור בה שלא יבא לידי סחיטה:

סעיף ד    היה הולך לדבר מצוה כגון להקביל פני רבו או פני מי שגדול ממנו בחכמה יכול לעבור בה

L’EPICE DE CHABBAT

Midrash rabba sur Béréchit, paracha 11 :4

 

Rabénou a fait un repas pour antoninous un chabbat

Il a amené devant lui des mets froids qu’il a mangés.

Il les a mangés et cela lui a plu.

Il lui a fait un repas pendant la semaine.

Il lui a amené des mets bien chauds. Antoninous lui a dit : « ceux-là m’ont plu davantage que ceux-ci »

Il lui a dit : il y a une épice qui leur manque.

Il lui a dit : y a-t-il quoi que ce soit qui manque au roi ?

Il lui a dit : c’est chabbat qui leur manque. Tu as du chabbat ?

 

רַבֵּנוּ עָשָׂה סְעֻדָּה לְאַנְטוֹנִינוֹס בְּשַׁבָּת,

הֵבִיא לְפָנָיו תַּבְשִׁילִין שֶׁל צוֹנֵן,

אָכַל מֵהֶם וְעָרַב לוֹ,

עָשָׂה לוֹ סְעֻדָּה בְּחֹל,

הֵבִיא לְפָנָיו תַּבְשִׁילִין רוֹתְחִין.

אָמַר אַנְטוֹנִינוֹס: אוֹתָם עָרְבוּ לִי יוֹתֵר מֵאֵלּוּ.

אָמַר לוֹ רַבִּי: תֶּבֶל אֶחָד הֵם חֲסֵרִים.

אָמַר לוֹ: וְכִי יֵשׁ קִלָּרִין שֶׁל מֶלֶךְ חָסֵר כְּלוּם?

אָמַר לוֹ: שַׁבָּת הֵם חֲסֵרִים – יֵשׁ לְךָ שַׁבָּת?

Eliezer Schweid « Le chabbat dans l’Etat d’Israël » in Le septième jour (2001)

Ceux qui ne sont pas pratiquants sortent de l’idée du chabbat pour la concrétiqer dans la vie, ils sortent du récit vers la pratique, et ceux qui gardent les commandements sortent de la pratique vers le récit, du concrèt ils vont vers l’idée. Cela ne signifie pas que le public non orthodoxe se détourne de la pratique de la loi. Même les juifs qui se définissent commes Hilonim cherchent un moyen de concrétiser l’idée hilHatique du chabbat. D’abord parce qu’en général ils ne veulent pas s’écarter de la continuité historique de l’héritage culturel et de l’unité du peuple ; et deuxièmement parce qu’en dehors de la halaHa il n’y a pas grand-chose à trouver.

משום שבדרך כלל אין הם רוצים לפרוש מרציפותה ההיסטורית של מורשת תרבותית ומאחדותו של ציבור; ושנית, משום שמחוץ להלכה כמעט לא יימצא להם דבר.

הציבור שאיננו שומר מצוות יוצא מרעיונה של שבת כדי לממשו בחיים, הוא יוצא מן האגדה אל ההלכה, ואילו הציבור השומר מצוות יוצא מן ההלכה אל האגדה, מן המימוש בחיים הוא בא אל הרעיון. אין פירוש הדבר שהציבור הלא-אורתודוקסי מתעלם מן ההלכה. אפילו יהודים המגדירים עצמם כחילונים מחפשים את דרכי המימוש של רעיון השבת בהלכה. ראשית,

 

Evolutions sociologiques récentes :

  1. Artisans —> employés
  2. Révolution industrielle —> employés
  3. Travail en usine / URSS /
  4. Liberté religieuse

 

Notions fondamentales

Allumage des bougies הדלקת נרות שבת
Accueil du chabbat קבלת שבת
Sanctification et repas du vendredi soir קידוש וסעודת ליל שבת
Halot חלות
Plaisir du chabbat עונג שבת
Prière du chabbat matin תפילת שחרית של שבת
Troisième repas סעודה שלישית
Séparation הבדלה
La paracha de la semaine פרשת השבוע
Invités הכנסת אורחים

 

Temps du chabbat :

  1. Entrée du chabbat : 3 étoiles + temps intermédiaire (coucher du soleil) + 20 / 30 (Haifa) / 40 (Jérusalem) mn ;
  2. Sortie du Chabbat 3 étoiles / coucher du soleil + 72 (rabbénou Tam) / 92 mn (Brisk)
  3. 3 repas

Office du chabbat :

  1. Lecture de la torah et haftara
  2. Amida
  3. Moussaf

Rappels du chabbat :

  1. Création du monde
  2. Sortie d’Egypte
  3. Ere messianique

Chabbat à la synagogue :

  1. Offices
  2. Table du rabbin
  3. Erev shel Yeladim

Chabbat à la maison :

  1. Bon repas
  2. Nappe blanche, bougies, Halot, vin
  3. Invités
  4. Chants
  5. Discussions
  6. Bénédiction des enfants

 

Je suis heureux, j’ouvre la porte, un invité vient pour le chabbat. Bienvenue, merci beaucoup, chabbat chalom ! Ani saméaH

hadélet potéaH

ba oréaH oréaH léchabat.

BarouH haba toda raba

chabbat chalom

אני שמח

הדלת פותח

בא אורח   אורח לשבת

ברוך הבא   תודה רבה

שבת שלום

 

 

Publicités

Chavouot 5776: Sommes-nous tous des convertis ?

Chavouot ne serait-elle pas la fête de la conversion? Ruth en est l’héroïne, l’accueil de la Torah en est le centre… Telle sera notre thématique pour la soirée ce Chavouot de cette année…

Floriane Chinsky

Chavouot, don de la torah tables de la loi

Chavouot est la fête de la réinvention du Judaïsme, de la réception renouvelée de la Torah, reçue par tout le peuple au moment du Sinaï et par chacun d’entre nous, chaque année.

Nous sommes tous des convertis. Nous nous reconvertissons chaque année, nous recevons la Torah à Chavouot, nous faisons téchouva à Kipour. Nous gardons une alliance qui se renouvelle et nous grandissons dans cette alliance.

Le dire ainsi semble provocateur, mais tels sont les termes du midrach lui-même.

En cette période où ceux qui désirent rejoindre le peuple juif sont parfois très mal accueillis, nous tenons à remettre l’accueil au centre de notre étude, l’accueil que la tradition nous ordonne.

En ce jour de réception renouvelée de la Torah, c’est la conversion qui sera à l’honneur. Et tout naturellement, Ruth sera notre héroïne…

 

18h45 office/dracha

D’Abraham à Ezra en passant par Moïse, Sarah et…

View original post 124 mots de plus

Programme re-devenir Juif 2016/2017

Le programme de l’année 2016/2017 est disponible en téléchargement sur le lien suivant: programme détaillé cycle re-devenir juif

conversion au judaïsme
Etude complète du judaïsme

12/13 mars La prière de l’étude de la Torah
Prières : Chéma 1
Rachi : le temple, le avoda et avodat halev Pedago/Moïse, Dieu, négociation
Conclusion de la première session
23/24 mars : Pourim
2/3 avril Prières : Ma tovou
Rachi : la fraternité le lachon hatov Prière juive : les grandes lignes à sidour ouvert (avec post-it)
Prière juive : le programme « grandes questions »
9/10 avril Prières :Kedoucha et ledor vador
Le Chabat Pedago/Sortie d’Egypte histoire de liberté
Cours : PessaH
22/23avr: PessaH
5 mai : Yom hashoa
12 mai : Yom haatsmaout
14/15 mai Prières : Ossé chalom
Rachi : Kedochim communiquer Commandements vis-à-vis du prochain, Lev 19 et lashon hara,
Les courants du judaïsme, Israel Salanter
22 mai —- Pédago/Mélanges culturels
Les bénédictions
4/5 juin Prière : Ein kélohénou
La Torah et sa lecture Pédago/ Le don de la Torah
Cours : Chavouot
11/12 juin : Chavouot
10/11 septembre Rachi Pédago : L’histoire de Jonas
Cours : Le calendrier juif
17/18 septembre Roch hachana/ Yom Kipour Roch Hachana/ Kipour
2/3/4 oct : Roch hachana
11/12 oct : Yom Kipour
15/16 octobre Rachi Pédago : le texte de kohelet et les ados
Cours : Soukot/simHat Torah
16/17 oct : Soukot
23/24 oct : SimHat Torah
5/6 novembre Prière juive : Chéma et Amida Histoire 1
26/27 novembre Bible : Prophètes et Hagiographes Histoire 2
20/21 nov : Maison Pleine
3/4 décembre Rachi Histoire 3
10/11 décembre Histoire 3 L’Etat d’Israël, le sionisme Yom hahatsmaout, yom hashoa, tou bichevat, lag baomer Pédagogie: l’histoire de Hanouka
Cours: Michna et Talmud
24/31 dec : Hanouka
7/8 janvier Rachi : Pédago : Cycle de vie 1 : Naissance et Bar/bat Mitsva
21/22 janvier La lecture de la Torah Cycle de vie 2 : Mariage et divorce
11 fevrier tou bichevat
25/26 février Prophètes et prophétie Cycle de vie 3 : Maladie et deuil
4/5 mars Rachi Pedago : l’histoire d’Esther / Pourim
11/12 mars : Pourim
25/26 mars Le judaïsme libéral Le judaïsme libéral
Mini seder de Pessah
10/11avr(16/17) : PessaH
22/23 avril Cacherout Littérature rabbinique
13/14 mai Rachi Pedago : l’histoire de ruth
La place des femmes dans la tradition juive
20/21 mai Les grands penseurs Les grands penseurs
30/31 mai : Chavouot
10/11 juin Responsa et questions actuelles La conversion-Giour

Comment se déroule la lecture de la Torah ?

La lecture communautaire de la Torah est le moment où la communauté porte le texte millénaire et en renouvelle le sens. La lecture du chabbat matin reprend la paracha de la semaine. Le Rabbin Yann Boissière et la commission « affirmer notre identité » ont voulu partager leur approche de la prière juive dans un petit livret accessible au MJLF. Cet article en reprend des extraits. Merci à eux pour ce partage.

■ La lecture de la Torah :
● On considère traditionnellement que Moïse a institué la lecture de la Torah les jours de Shabbath et des fêtes, tandis qu’Ezra (Esdras) aurait institué les lectures de semaine (les lundi et jeudi), ainsi que la lecture de minhah à Shabbath (Meg. 75a) ; selon une autre version (Mekhilta 45a), les lectures de semaine auraient été instituées par les « prophètes et les anciens ».
● Nos Sages ont divisé le texte de la Torah (le « Pentateuque », à savoir les cinq livres de Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome) en 54 parties, ou parashiyoth (pluriel de parasha, « section », parfois dénommée « péricope »), de manière qu’une lecture complète du rouleau de la Torah, quels que soient les décalages dus aux Fêtes, soit accomplie au bout d’une année complète.
● La fin de cette lecture et son recommencement immédiat ont lieu lors de la fête de Simhath Torah (« joie de la Torah ») qui se déroule immédiatement après la fête de Soukkoth.
● Le principe d’une lecture ordonnée de la Torah, parasha après parasha, ne s’est imposée que progressivement, à l’époque des tannaïm (les Sages auteurs de la Mishna, qui ont vécu entre 1 et 200).
● La division en 54 parashiyoth exactement est tardive ; elle n’a été fixée définitivement qu’à la période des guéonime, les générations de Sages qui ont suivi la clôture du Talmud après 500.
● La division en chapitres est le fait d’Etienne Langton (1155-1228), évêque de Canterbury.
● La division en versets, quant à elle, est généralement attribuée à Robert Estiennes (1503-1559), imprimeur du roi François 1er exilé à Genève en 1552, pour son édition de l’Ancien Testament de 1553.

■ Le minhag (« coutume ») libéral – une lecture triennale du texte :
● Il existait à l’époque talmudique deux minhaguime concernant la façon de lire le texte de la Torah.
● Le premier, en vigueur dans les communautés de Babylonie, procédait à une lecture intégrale de la parasha chaque semaine ; le deuxième, en vigueur en Erets Israël (Palestine), ne parcourait chaque semaine qu’un tiers de la parasha et ne complétait ainsi la lecture totale du séfère qu’au bout de trois ans, voire trois ans et demi. C’est ce dernier mode que l’on appelle « lecture triennale ».
● Les communautés libérales, dès le 19e siècle, ont repris cette lecture triennale, à la fois pour abréger les offices, mais aussi dans un souci de compréhension : ce qui est cantilé en hébreu est la plupart du temps traduit et relu (ou paraphrasé, ou commenté) en français, afin que chacun se pénètre bien du texte.

■ Les aliyoth (« montées [à la Torah] »), le shomère (« gardien ») et les dons :
● Sept personnes sont appelées à la Torah le samedi matin. Au temps du Talmud, ces personnes lisaient elles-mêmes dans le séfère-Torah, mais cette compétence s’étant progressivement perdue, la coutume consiste depuis lors à ce que le olé (la personne qui « monte ») prononce une bénédiction avant et après la lecture, cette dernière étant assurée par l’officiant.
● Dans nos communautés libérales, femmes et hommes montent indifféremment à la Torah (seuls les hommes montent dans les communautés traditionnelles). Les qualités de cohen ou de lévi n’étant plus considérées comme des statuts à la certitude historique indubitable, les priorités de lecture qui leur sont traditionnellement attribuées (le cohen montant en premier, le lévi en deuxième) ne sont plus observées.
● Le shomère (« gardien ») est la personne qui, lors de la lecture, vérifie que le texte est correctement prononcé et cantilé. Alors que le séfère-Torah ne comporte ni voyelles ni ponctuation, il dispose d’un livre spécial (le « tikkoune ») pourvu de toutes les indications nécessaires. L’exactitude du texte est chose si importante que le shomère n’hésite pas à reprendre le lecteur à haute voix si une erreur est commise.
● « Monter » à la Torah constitue un honneur, et soutenir financièrement la communauté où l’on prie est une mitsva (un « commandement »). C’est pourquoi les Sages ont institué une politique de don obligatoire : toute personne qui monte a le devoir de faire un don à la communauté (ou une promesse de don, pour ne pas briser la sainteté du Shabbath). Ces dons sont annoncés publiquement dans maintes synagogues traditionnelles ; ils ne le sont pas dans les synagogues libérales, mais l’obligation n’en demeure pas moins…