Que savez vous de la prière juive?

La téfila est ce qui nous invite à renouer à l’émerveillement « pélé » et à la conscience de soi, à l’exercice de notre responsabilité, « palal ». A travers ses composantes personnelles et ses composantes collectives, quel que soit le sens que nous lui attribuons, la prière juive est fait partie de notre quotidien. Voici quelques questions qui seront pour vous l’occasion de remettre à jour vos connaissances, et de partager vos réflexions dans les commentaires…
Les réponses sont parfois complexes, n’hésitez pas à vous entre-aider pour obtenir le plus de subtilité possible en répondant à ces questions de bases, qui ne sont pourtant pas si simples…

  1. Comment dit-on « prier » en hébreu ? Quelle est la/les racine/s du mot et sa/ses significations ?
  2. En quelle langue peut-on prier ?
  3. Peut-on dire que « Dieu exauce les prières » ? Pourquoi oui ? Pourquoi non ? Quelle est votre position ?
  4. Quel est le statut de la prière individuelle ? De la prière collective ?
  5. Qu’est-ce qu’un מניין, qui y participe ?
  6. Qui a fixé les prières, la Bible ? Le Talmud ? Les sages postérieurs ? Donnez des exemples.
  7. Comment dit-on le mot « sacrifice » en hébreu ? Que signifie cette racine ?
  8. Quel est le rapport entre notre thème et celui des « sacrifices » ?
  9. Combien de fois prie-t-on dans la journée ? Quelle prière est récitée trois fois par jour ? Quelle prière deux fois ?
  10. Peut-on prier n’importe où ? Dans quel type de lieu priait-on à l’époque d’Abraham et de Sarah ? A l’époque de Moïse ? A l’époque de David ? A l’époque de Salomon ? d’Ezra ? De Juda Macchabée ? De Maïmonide ? Des Hassidim ?
  11. Quelles sont les 4 grandes parties de l’office du matin ?
  12. A quelle occasion doit-on être assis ou debout au cours de l’office ?
  13. Qu’est-ce que la עמידה ? Que signifie ce mot ? Quels autres noms donne-t-on à cette prière ? En quoi cette prière est-elle variable ? Quels sont les gestes qui l’accompagnent ?
  14. Traduisez en hébreu : « Celui qui fait la paix dans les hauteurs, qu’il fasse la paix sur nous sur tout Israël et sur tous les humains. » Dans quelles prières prononce-t-on ces mots ?
  15. Traduisez en hébreu : « Ecoute Israël, l’Eternel est notre Dieu, l’Eternel est Un ». En quoi cette phrase est-elle fondatrice de l’apport du judaïsme ? D’où est tirée cette phrase ? Comment nomme-t-on la prière qui la mentionne ? Dans quels type de boitiers la retrouve-t-on ? Connaissez-vous des histoires talmudiques ou historiques qui soulignent l’importance de ces mots ?
  16. Qu’est-ce que le קדיש ? Citez trois types de Kadich différents.
  17. Combien de temps durent les prières le jour du Grand Pardon, Yom Kippour ?
  18. Quels sont les mots hébreux pour désigner : l’office du cœur, la dévotion (être collé), la ferveur (l’intention)?
  19. Les bénédictions sont-elles des prières ? Pourquoi oui ? Pourquoi non ? Quelle est votre position ?
  20. Est-ce que vous priez ? Quel sens donnez-vous à ce mot ? Que vous apporte cette pratique ?

Que savez-vous du Judaïsme Libéral?

Qu’est-ce que le judaïsme libéral? Répondre à cette question nécessite une conscience aigüe de l’histoire juive, des différentes façettes que l’identité juive a pu revêtir à travers les âges. Pour bien penser cette question, il est également nécessaire de bien connaitre les sources juives, ainsi que les réalités sociales du monde juif actuel. Autant dire que cette vaste problématique ne peut pas être résolue en une vingtaine de questions! Cependant, ces quelques interrogations vous donnerons l’occasion de revenir sur des notions fondamentales, et de poursuivre dans cette réflexion sur notre identité présente et sur notre avenir.

Téhénou! (profitez bien), et pensez à partager vos connaissances, vos réflexions et vos interrogations avec le groupe, pour avancer et faire avancer tout le monde.

  1. Qu’est-ce que la Haskalah? Quelle est la racine du mot en hébreu ?
  2. Quel rôle la révolution française a-t-elle joué pour les juifs de France et d’Europe ?
  3. Dans quel contexte historique les mouvements libéraux et orthodoxes apparaissent-ils ? Pourquoi cette question est-elle importante ?
  4. L’opposition « libéral/orthodoxe » est-elle fondamentale ? Est-elle le seul élément de différenciation des juifs dans l’histoire et aujourd’hui ?
  5. En quoi l’apparition des méthodes scientifiques et de l’histoire « critique » ont-elles influencé le développement du judaïsme au 19e siècle ?
  6. Qui était Moïse Mendelsohn ? Citez trois grandes figures du judaïsme libéral au 19e siècle et présentez leurs différentes approches du libéralisme.
  7. En quoi les villes de Brunswick, Francfort et Breslau sont-elles liées à l’histoire du mouvement libéral ?
  8. Citez le nom du premier séminaire rabbinique libéral. Dans quels pays forme-t-on des rabbins libéraux aujourd’hui dans le monde ?
  9. Citez le nom de la première synagogue libérale française et sa date de création.
  10. Quand le Consistoire a-t-il été créé ? En quoi ses positions ont-elles évolué au cours du dernier siècle ?
  11. Aujourd’hui, quel type de reproches sont parfois faits au libéralisme ? Qu’en pensez-vous ?
  12. Citez le nom ou la ville des différentes synagogues libérales françaises, et le nom de 4 rabbins libéraux actuels.
  13. Quelle est la différence entre l’approche libérale et l’approche orthodoxe des commandements ?
  14. Peut-on dire que « Dieu a donné la Torah au mont Sinaï » ? Pourquoi oui, pourquoi non, et quelle est votre position ?
  15. Le judaïsme a-t-il évolué dans le temps ? En quoi cette question est-elle importante pour comprendre le judaïsme libéral ?
  16. Expliquez les enjeux de la discussion sur le נעשה ונשמע , en quoi cette question établit-elle une différence entre l’orthodoxie et le libéralisme ?
  17. Quelle importance spécifique le judaïsme libéral accorde-t-il aux commandements vis-à-vis du prochain et aux valeurs éthiques ?
  18. Le rituel a-t-il une importance dans la pratique libérale ?
  19. Quelles sont les différences d’approche de la conversion dans le monde libéral et dans le monde orthodoxe ?
  20. Quelles sont les principaux défis que le mouvement libéral doit relever aujourd’hui selon vous ? De quelle façon pouvez-vous y contribuer ?

Que savez-vous de la Bible?

Plus qu’un livre, la Bible constitue une sorte de grande bibliothèque juive, qui rassemble des ouvrages d’auteurs, d’époques et de styles littéraires très diversifiés.
Connaissez-vous ce magnifique corpus et ses particularités?
Voici 20 questions préparées pour vous pour faire le point.
Pensez à répondre dans les commentaires, pour vous enrichir mutuellement…

  1. Que signifie le mot bible? Quelle est son étymologie? La bible est elle un livre?
  2. Comment se dit-il « Bible » en hébreu et pourquoi? Quelles sont les trois parties de la bible? (hébreu, français)
  3. Quand lisons-nous la Torah ? Les Prophètes ? Les Hagiographes ?
  4. Quels livres lisons-nous spécifiquement à Kipour, Soukot, PessaH, Chavouot, Pourim, le 9 av ?
  5. Sur quels types de support lisons-nous les différentes parties de la Bible aujourd’hui?
  6. Qui a écrit la Bible selon la tradition? Selon les historiens ?
  7. Quels noms utilisons-nous pour désigner l’ensemble des cinq livres de la Torah?
  8. Quel est le rôle des Prophètes? Prédisent-ils l’avenir?
  9. Citez 3 juges et partagez quelques éléments de leur histoire.
  10. Citez 3 rois et partagez quelques éléments de leur histoire.
  11. Citez 3 personnages des Hagiographes et partagez quelques éléments de leur histoire.
  12. Citez 3 prophètes et l’époque à laquelle ils vivaient, les événements à travers lesquels ils ont accompagné le peuple d’Israël.
  13. Qui étaient Ezra et Néhémie?
  14. Est-il normal que le cantique des cantiques ait été intégré à la Bible juive? Pourquoi non? Pourquoi oui?
  15. Quel est le livre le plus lu de la Bible? Proposez deux possibilités et argumentez.
  16. Quel est le livre le plus joyeux de la Bible? Proposez deux possibilités et argumentez.
  17. La Bible juive est-elle semblable à la Bible chrétienne ? Citez trois livres qui appartiennent uniquement à la Bible chrétienne.
  18. La prière « chéma israël » se trouve dans quelle partie de la Bible?
  19. Dans quelle partie du TanaH se trouvent les psaumes ?
  20. Est-il légitime de dire que le peuple juif est « le peuple du livre »? Pourquoi oui? Pourquoi non? Quelle est votre position?

 

Que savez-vous de l’identité juive?

L’identité juive… Vaste sujet!

Voici 20 questions de bases, préparées pour vous. Sont-elles simples ou compliquées? A vous de nous le dire. Quoi qu’il en soit, la question de « qu’est-ce qu’être juif.ve » est et restera un sujet de réflexion et de discussion dans notre peuple, et c’est bien ainsi!

  1. Comment dit-on « juif » en hébreu? Quelle racine? A qui ce mot fait-il référence?
  2. Que signifie le mot עברי? Quel personnage biblique est qualifié ainsi? Comment le traduit-on en français?
  3. Que signifie le mot ישראל? Quel personnage biblique est qualifié ainsi? Comment le traduit-on en français?
  4. Qu’est-ce qu’un « israélite »? Un « Israélien »?
  5. Comment dit-on « alliance » en hébreu? Quel est le rapport entre ce mot et l’identité juive?
  6. Quand le peuple juif est-il réellement né? Présentez différentes hypothèses et argumentez.
  7. Pour être un bon juif, faut-il avant tout savoir beaucoup de choses, pratiquer beaucoup de commandements, aimer le judaïsme?
  8. Qui a l’autorité pour dire qui est juif?
  9. Quel sont les rôles du père et de la mère dans l’identité juive dans la Bible ? Dans le Talmud?
  10. Une personne qui se serait convertie au Judaïsme et enfreindrait les commandements, quel est son statut ?
  11. Un Juif ou une Juive qui se convertit à une religion bouddhiste, chrétienne, musulmane ou autre reste-t-il juif ou reste-t-elle juive ?
  12. Le peuple juif est-il le « peuple élu »?
  13. Faut-il se convertir au judaïsme pour être aimé de Dieu?
  14. Quel est le statut des personnes qui ne sont pas juives selon la tradition juive?
  15. Qu’est-ce que la loi du retour dans l’Etat d’Israël ?
  16. Qu’est-ce que l’exil pour le peuple juif ? Comment appelle-t-on les juifs vivant hors d’Israël?
  17. Un juif doit-il nécessairement vivre en Israël? Pourquoi oui? Pourquoi non? Quelle est votre position?
  18. Quel est le rôle de l’antisémitisme dans l’identité juive?
  19. Que penser de l’expression « judéo-chrétien » ?
  20. Qu’est-ce qu’un ou une « Mensch » selon l’usage ?

40 questions sur le statut des femmes dans la tradition juive

Pour faire le point, se préparer à étudier, ou réviser, voici 40 questions sur le statut des femmes dans la tradition juive.

  1. Quels sont les genres mentionnés dans le Talmud ?
  2. Combien de fois la genèse raconte-t-elle la naissance du premier homme et de la première femme ?
  3. Une femme peut-elle être prophète ? Argumentez.
  4. Une femme peut-elle être érudite ? Donnez des exemples.
  5. Quel est le premier exemple de femme « mohel » ?
  6. Une femme peut-elle étudier les textes sacrés ?
  7. Qu’en pense le talmud ? Qu’en pensent les rabbins d’aujourd’hui ?
  8. Les femmes sont-elles inclues dans le système des commandements ?
  9. Qu’est-ce qu’un commandement positif ? Citez des exemples.
  10. Qu’est-ce qu’un commandement lié au temps ? Citez des exemples.
  11. Quelles sont les raisons pour lesquelles les femmes seraient exemptées des commandements positifs liés au temps ?
  12. Que pensez-vous de ces arguments ?
  13. Quelles sont les conséquences d’une telle exemption?
  14. Quels sont les commandements positifs liés au temps qui concernent expressément les femmes ?
  15. Quels sont les commandements spécifiquement attribués aux femmes ?
  16. Une femme peut-elle faire le Kidouch ? Un homme peut-il allumer les bougies de chabat ?
  17. Une femme peut-elle porter le tallit ou les téfilines ?
  18. Doit-elle dans ce cas prononcer une bénédiction ?
  19. En quoi le mikvé concerne-t-il les femmes, en quoi concerne-t-il les hommes ?
  20. Qu’est-ce qui peut sembler attirant chez une femme ?
  21. En quoi la question précédente a-t-elle une implication sur la vie quotidienne des femmes juives ?
  22. Qu’en pensez-vous ?
  23. Qu’appelle-t-on « échet Hail » ?
  24. A quoi renvoient les mots « chir hachirim » ?
  25. Quel est la thématique du cantique des cantiques ?
  26. En quoi cela influence-t-il la façon dont le judaïsme considère le féminin ?
  27. Que signifie le mot « meHitsa » ? Ecrivez-le en hébreu.
  28. Quelle est l’origine de cette pratique ?
  29. Les femmes sont-elles particulièrement « impures » ?
  30. Qu’est-ce que l’impureté dans la tradition juive ?
  31. Qu’est-ce que la bénédiction « qui ne m’a pas fait femme » ? Qui la prononce ?
  32. Que disent les femmes orthodoxes à la place de cette bénédiction ?
  33. Quel sidour du XIVe siècle mentionnait la bénédiction « qui ne m’a pas faite homme ? »
  34. Quelles alternatives sont adoptées par les synagogues modernes ?
  35. Comment se déroulait la lecture de la Torah à l’époque de la michna ?
  36. Quels changements sont-ils intervenus à l’époque du talmud et au moyen-âge ?
  37. Que dit la guémara Méguila (23a) de la montée des femmes à la Torah ?
  38. Que dit la tossefta Méguila sur la montée des femmes à la Torah ?
  39. Qu’apprend-on de la différence entre ces deux textes ?
  40. Quelle est la place respective des femmes et des hommes dans les synagogues libérales ?

Le retour des fêtes : une incertitude rassurante

Une petite réflexion en préparation de la fête de ce soir. חג שמח

Pour Surmelin

Shavouot, c’est ce soir et demain!

Voici quelques réflexions pour accompagner notre entrée dans la fête.

Hag SaméaH à toutes et à tous. חג שמח לכלם

Le rituel est-il là pour nous réconforter ou pour nous mobiliser ? Nous entraine-t-il dans la routine ou nous invite-t-il au contraire au changement ?

Les grands concepts de la prière et du cycle de l’année nous ouvrent des chemins de réflexion.

Notre prière centrale se nomme « amida », עמידה, « station debout ». Elle nous invite à « prier debout », et si son nom n’évoque pas tout à fait le mouvement (haliHa, הליכה), il ne se cantonne pas non plus à l’immobilisme (yeshiva, ישיבה).

L’attitude que nous observons dans ce moment de recueillement est effectivement dynamique. Au début de la  Amida, nous nous orientons géographiquement vers Jérusalem, « Yérouchalaïm »,  ירושלים  la ville de la paix et de l’espoir, la ville des grands rassemblements de pèlerinages du passé, qui est également…

View original post 1 073 mots de plus

Donner = recevoir ? Recevoir = donner ? Rachi ce chabbat au MJLF-est

Ce chabbat, nous nous retrouverons peu avant 9h. Le cours de rachi aura lieu à 9h30 et son thème sera le suivant… A très bientôt!

Pour Surmelin

La paracha émor évoque entre autre des règles concernant la pureté des prêtres. Ce passage est difficile à aborder. Quelque chose de profondément écologique et humaniste pourrait-il se cacher derrière ces commandements arrides? C’est ce que nous tenterons de soutenir samedi matin à travers l’étude de la paracha et du commentaire de Rachi, autour de la paracha Emor, et plus particulièrement des chapitres 21 et 22 du Lévitique.

Télécharger le texte en suivant le lien suivant: Rachi et Lévitique 21 et 22.

Lev. 21 :4    Ne se rendra pas impur, un mari dans ses peuples, pour se profaner Il ne se rendra pas impur pour sa femme illégitime par laquelle il s’est rendu ‘hallal (« profané ») aussi longtemps qu’elle a été avec lui. Et voici le sens littéral du verset : Le mari ne se rendra pas impur pour celle qui lui est sa parente aussi longtemps qu’elle est parmi…

View original post 1 075 mots de plus