Les courants du judaïsme moderne

téléchargez le document sur le lien suivant: courants judaïsme libéral orthodoxe

Courants et pensées modernes dans le judaïsme

Lumières / émancipations / antisémitisme et difficulté d’intérgation

—— Assimilation, laïcisation, réforme religieuse, crispation religieuse, sionisme

Moïse Mendelssohn – orthodoxe, principes du judaïsme sont nés de la raison

Wissenschaft des Judentums / HoHmat Israël / haskala / Maskilim berlinoise : période de fondation 1822-1854 (fondation du séminaire de Breslau, modèle du Jew’s College de Londres, de l’école rabbinique de Paris, du Bet hamidrach de Vienne et de la Hochschule de Berlin ) ; 1854-1896 Découverte de la guéniza du Caire

Leopold Zunz – / vie de Rachi

Samuel David Luzzato Linguistique, découverte d’œuvres de Juda Halévi, épitaphes du cimetière juif de tolède

NaHmal Krochmal – moré névouHé hazeman (1851)

Zecharia Frankel – Histoire de la halaHa et de la littérature rabbinique

Abraham Geiger – Judaïsme réformé

Salomon Munk – s’appuie sur les sources arabes et édite Maïmonide moré nevouHim et Saadia Gaon

1880 revue des Etudes Juives

— évolution du Judaïsme ; connaissance de la spécificité juive ; connaissance des influences des sociétés sur le judaïsme et reconnaissance des apports du Judaïsme dans les sociétés de diaspora.

Heinrich Graetz (1818-1891) Geschichte des Judens (11 volumes)

/// hassidisme ; Kabale ; Talmud ; Yiddish

Volonté de contribuer à la culture générale + antisémitisme + prb d’émancipation

Pogroms russes 1881 et 1920 – Hibat tsion – aHad haam

1902 sociologie, 1908 musiques populaires, 1919 archéologie en « Palestine », 1925 yiddish,

Solomon Schechter – Gueniza du Caire (870 – 1880 – 1897) , histoire des juifs en Palestine au XIe s et littérature rabbinique

Russie : moitié de la population juive européenne de l’époque, pas de séminaire rabbinique car interdit par le gouvernement, Simon Dubnov, plus social que Graetz, faux messies et courants mystiques.

Différences : Naassé vénichma / Obéissance ou raison / HalaHa contraignante ou inspirante

Judaïsme réformé

Liturgie, orgue, musique, femmes, bima, sermons en langue vernaculaire, références nationales, prières concernant le rétablissement des sacrifices, vernaculaire pour les prières,

Synagogue réformées : Berlin puis Hambourg 1818 (livre de prière remanié), Geiger à Breslau en 1838 (libéral), Holdheim à Berlin en 1846 (dimanche, réforme)

Brunswick 1844 : mariages mixtes, citoyenneté, l’esprit du chabbat, travail des fonctionnaires juifs,

Francfort 1845 : l’hébreu est facultatif, départ de Frankel

1899 Union des Rabbins libéraux d’Allemagne

1912 Lignes directrices du Judaïsme libéral critiquées par les orthodoxes comme par les laïcs

1856 angleterre (après excomunication !) , Hongrie séminaire rabbinique néologue 1867, 1815 immigration juive aux usa et adaptations, désaccords avec l’Allemagne, HUC 1875, 1ere ordination 1883, Plateforme de Pittsburg (ère moderne = ère messianique, primauté de la raison) : caractère non contraignant de la halaHa, Plateforme de Colombus (1937, l’expérience historique du peuple juif, retour du sionisme)

« cercle libéral » le dimanche matin à la Victoire, 1905 séparation Eglise et Etat 1907 Copernic, 1904 Germain Lévy, « Une religion rationnelle et laïque », pratique privée, plus spirituelle, plus intérieure, français, un jour de fête,

ULIF Copernic, MJLF, CJL, Kéhilat Guesher, Adath Shalom, Dor Vador, AJTM

Judaïsme orthodoxe :

Inspiration divine absolue, Observance stricte de la halaHa

Ezechiel Landau : excommunie ceux qui lisent la traduction en Allemand de Mendelssohn

Rabbi Moché Sofer de Presbourg : Hadach assour min hatorah

Samson Raphaël Hirsch, Néo-orthodoxie, Torah im dereH erets

Europe de l’Est : Gaon de Vilna, Haim Mivolozhin, Rav Kook

1829 : école rabbinique  (+Brunoy, Aix-les-bains, Strasbourg, Armantières)

1808 Consistoire Central ; 1960 juifs d’Afrique du nord, sefardim Habadnikim, Judaïsme humaniste/laïc…

Publicités